Marine Marchande
Bourbon se lance dans les services au marché sismique

Actualité

Bourbon se lance dans les services au marché sismique

Marine Marchande

Le groupe maritime français a créé la surprise, hier, en annonçant la signature avec CGGVeritas d'un contrat d'affrètement de cinq ans pour six navires de support et d'assistance. Ces nouveaux bateaux, dont la livraison débutera fin 2012, seront chargés de suivre les navires sismiques de CGGVeritas partout dans le monde, en leur apportant différents services, allant de la livraison de carburant et de vivres au support pour les opérations de maintenance, en passant par le stockage et les relèves de personnel. « Ce contrat d'affrètement de navires de soutien à nos opérations d'acquisition sismique s'inscrit dans notre ambitieux programme d'amélioration de la performance opérationnelle de notre flotte et de réduction du nombre de nos cotraitants maritimes. CGGVeritas bénéficiera de l'expertise du groupe Bourbon, ainsi que de sa culture d'exigence en termes de qualité opérationnelle et HSE», explique Jean-Georges Malcor, directeur général de CGGVeritas.
L'objectif est de permettre aux unités sismiques de se concentrer exclusivement aux sur leurs missions. Ces navires, très spécifiques, remorquent sur une grande surface des streamers, longues flutes dotées d'hydrophones permettant de sonder les fonds marins pour trouver des réserves d'hydrocarbures. Ces opérations imposent de suivre une route sur une période importante et sans stopper. D'où l'intérêt du navire support, qui peut ravitailler à couple et en marche l'unité sismique, mais aussi, en cas d'avarie de propulsion, la remorquer à une allure suffisante pour ne pas interrompre la mission et éviter par exemple que les streamers s'emmêlent.

Un PSV de Bourbon  (© : BOURBON)
Un PSV de Bourbon (© : BOURBON)

Ravitaillement en fuel lourd et propulsion hybride

Inspirés des Platform Supply Vessels (PSV) exploités par Bourbon pour les services à l'offshore pétrolier et gazier, les futurs navires support mesureront environ 53 mètres. Ils présenteront la particularité de pouvoir ravitailler non seulement en diesel, mais également en fuel lourd, de nombreux navires sismiques fonctionnant avec ce type de carburant. Il est donc prévu que les bateaux support disposent, dans leurs cales, d'un serpentin de préchauffage du fuel permettant de fluidifier le combustible pour permettre le ravitaillement à la mer. Par ailleurs, la propulsion des nouveaux navires sera hybride. Pour les périodes de transit, par exemple le ralliement de la zone où doit travailler le sismique, les navires utiliseront deux moteurs diesel classiques, qui leur permettront de se déplacer rapidement. Puis, lorsqu'ils suivront à faible vitesse les unités sismiques en opération, ils utiliseront deux moteurs électriques de propulsion, souples et très économiques en énergie car offrant un très bon rendement quelque soit l'allure.
La construction des six nouveaux navires a été confiée au chantier Grandweld de Dubaï, qui a déjà réalisé pour Bourbon une série de quatre remorqueurs du type Rastar 3800 (Bourbon Auroch, Bourbon Yack, Bourbon Bison et Bourbon Ox). Pour l'heure, si le cahier des charges est établi, le design des futurs navires n'a pas encore été choisi.

Un navire sismique remorquant des streamers  (© : CGGVERITAS)
Un navire sismique remorquant des streamers (© : CGGVERITAS)

Un nouveau segment d'activité

Avec ce contrat, Bourbon, dont le coeur de métier est axé sur les services à l'offshore, continue donc de se diversifier sur un nouveau segment d'activité, comme il l'a fait avec le développement d'une flotte de navires et de robots dédiés à l'IMR (Inspection, Maintenance et Réparation) des installations sous-marines. « Cela fait partie de l'élargissement du portefeuille de services. Mais il n'y a pas de révolution et nous restons proches de notre coeur de métier, à savoir le service, le support, l'assistance et le ravitaillement », explique-t-on chez Bourbon, où l'on assure que ce contrat de service n'est pas le premier pas vers une diversification du groupe dans les navires sismiques. Les bateaux supports sont directement inspirés des PSV actuellement en flotte et, en cas de besoin, pourraient être dans l'avenir affectés aux opérations offshores (des dispositions conservatoires permettront par exemple d'ajouter un système de positionnement dynamique). Pour Bourbon, qui peut s'appuyer sur un solide savoir-faire, le risque est donc limité, même si le groupe n'a pas encore d'expérience spécifique dans le secteur sismique. Christian Lefèvre, directeur général de Bourbon, se félicite en tous cas du contrat signé avec CGGVeritas : « Nous nous réjouissons du choix de CGGVeritas qui conforte Bourbon dans sa capacité à s'adapter aux besoins de ses clients. Par ailleurs, cet accord démontre le savoir-faire reconnu de BOURBON dans la conception et la gestion de navires dédiés aux services maritimes ». La construction d'un nouveau segment de navires s'inscrit dans le cadre des investissements du plan stratégique BOURBON 2015, qui doit voir la flotte de Bourbon atteindre 600 navires dans les quatre prochaines années.

BOURBON CGG