Marine Marchande

Actualité

Bourbon teste la digitalisation des opérations sur un de ces navires

Marine Marchande

Bourbon avait annoncé en juin son partenariat avec le groupe norvégien Kongsberg pour le développement de la digitalisation de sa flotte. Ce qui signifie concrètement le recueil, l’agrégation, l’analyse et la restitution des données provenant de senseurs à bord des bateaux. A l’époque, l'armement marseillais annonçait vouloir recueillir et faire analyser par Kongsberg « toutes les données embarquées et critiques comme celles des moteurs, des propulseurs, des systèmes DP, des grues… ».

La première application de ce programme a été mise en œuvre à bord du Bourbon Explorer 508, un PSV (ravitailleur de plateformes), actuellement en exploitation à Trinidad. Ce pilote, développé par Kongsberg et certifié par Bureau Veritas, collecte les données du système de positionnement dynamique. Une première étape pour la vérification en temps réel des opérations et le développement d’application de prise de décision pour les équipages ainsi que le support à terre. Les objectifs affichés par l’armateur sont l’amélioration de la sécurité des opérations de DP grâce à un conseil en temps réel depuis la terre, la réduction des coûts de combustible et d’entretien de la DP, ainsi que « la rationalisation de l’organisation à bord conduisant à une réduction potentielle du nombre d’opérateurs ».

Bourbon et Bureau Veritas ont, par ailleurs, signé un accord de partenariat pour développer ces solutions d’automatisation et de suivi de temps réel de la flotte. Le BV va également fournir, dans le cadre de son partenariat avec Apsys, filiale d’Airbus spécialisée dans le management du risque, un encadrement de la cybersécurité et une certification des produits liés à la collecte de données et à la communication entre les navires et la terre. 

 

BOURBON