Marine Marchande
BOURBON : un chiffre d'affaires qui continue de s'envoler

Actualité

BOURBON : un chiffre d'affaires qui continue de s'envoler

Marine Marchande

Chez BOURBON, on est désormais habitué aux progressions à deux chiffres. 21.4% de mieux, c'est la nouvelle hausse enregistrée par le chiffre d'affaires du groupe français au premier trimestre par rapport aux trois premiers mois de 2007. De janvier à mars, le CA de BOURBON a atteint 211.7 millions d'euros, un résultat enregistré malgré les contraintes de la parité euro/dollar. « L'activité de BOURBON reste soutenue par la livraison des nouveaux navires de la Division Offshore mais aussi par la progression des affrètements extérieurs demandés par nos clients », déclare Jacques de Chateauvieux. Selon le président de BOURBON : « Dans un contexte de forte activité des compagnies pétrolières qui devrait se maintenir dans la durée. Par ailleurs, les taux de fret dans la Division Vrac resteront à un niveau élevé durant l'année 2008. »
Dans le détail, la Division Offshore a réalisé un chiffre d'affaires de 136.8 millions d'euros au premier trimestre 2008, soit 23.4% de croissance (+34.7% à taux de change constant) par rapport à la période équivalente de 2007 et 6.4% d'augmentation par rapport au dernier trimestre 2007. « Cette progression est le résultat de la mise en service des nouveaux navires, du renouvellement des contrats arrivant à échéance ainsi que de l'accroissement des navires affrétés à des tiers pour satisfaire les besoins de nos clients », souligne BOURBON.

Toujours de fortes perspectives dans les services à l'offshore (© : BOURBON)
Toujours de fortes perspectives dans les services à l'offshore (© : BOURBON)

Offshore : Forte croissance en Afrique, qui concentre 67% de l'activité

Au cours du premier trimestre, la Division Offshore a enregistré la cession de deux bateaux anciens au Brésil et en Norvège. Mais, dans le même temps, elle a mis en service 9 nouveaux navires (2 supply et 7 crewboats), un rythme qui va s'accélérer au cours du deuxième trimestre. Le chiffre d'affaires des navires affrétés s'est élevé à 19,1 millions d'euros sur les trois premiers mois de 2008, à comparer à 4,5 millions d'euros au premier trimestre 2007 et 13,4 millions d'euros au dernier trimestre 2007. « La zone Afrique, qui représente 67,3% du chiffre d'affaires, a connu une forte croissance de son activité dans un contexte marqué par la progression des investissements en offshore profond mais aussi par ceux destinés à la relance de la production des champs anciens en offshore continental. La croissance est ainsi particulièrement forte au Nigéria et en Angola, mais également au Congo et au Gabon où le champ d'Anguille, mis en service en 1966, va bénéficier d'un investissement de plus de deux milliards de dollars. L'activité de BOURBON est aussi en forte croissance au Mexique et en Asie du fait de la livraison de nouveaux navires ».

Le vraquier Shangor, de Sétaf-Saget (© : BOURBON)
Le vraquier Shangor, de Sétaf-Saget (© : BOURBON)

Vracs : Des taux d'affrètement moyens supérieurs à 50.000 dollars par jour

Les voyants sont également au vert dans le vrac. La division a réalisé sur la période un chiffre d'affaires de 65.6 millions d'euros, soit une hausse de 30.3% (+48.9% à taux de change constant). L'indice moyen du BSI s'est élevé à 50.265 USD/jour sur le trimestre, à comparer au taux moyen de l'année 2007 qui était de 47 263 USD/jour. « Dans ce contexte favorable, la division Vrac de BOURBON poursuit néanmoins sa stratégie basée sur une relation de long terme avec ses clients qui bénéficient notamment de la couverture apportée par les navires détenus en propre », précise le groupe. Au cours du premier trimestre 2008 les tonnages transportés ont été stables à environ 4 millions de tonnes. Pour sa division Vrac, BOURBON entend profiter des conditions favorables de marché pour « sécuriser l'emploi d'une partie de sa flotte à venir sur des contrats à moyen terme ».
La compagnie juge par ailleurs comme « très favorables » les perspectives dans le domaine de l'offshore, tant dans l'activité d'exploration-développement des champs en eau profonde que dans celle de production et de maintenance. « Le niveau élevé des cours du pétrole rend profitable la relance de la production des champs anciens d'offshore continental, ce qui génère une forte activité dans ce secteur. Les livraisons de navires et leur mise en service se déroulent conformément au plan Horizon 2012 et dans ce contexte, BOURBON engage les navires à livrer au cours des prochains trimestres sur des contrats de durée ».

Bourbon Offshore | Toute l'actualité de la compagnie