Offshore
Bourbon : Une seule offre de reprise resterait sur la table

Actualité

Bourbon : Une seule offre de reprise resterait sur la table

Offshore

Il ne resterait désormais plus qu'une seule offre de reprise pour le groupe Bourbon, en redressement judiciaire depuis le mois d'août. Selon les informations du quotidien Le Monde et de plusieurs titres de la presse financière, l'offre présentée par Jacques de Chateauvieux aurait été retirée alors que le tribunal de commerce de Marseille doit statuer sur l'avenir du groupe le 10 décembre. Selon les sources du Monde, l'offre Chateauvieux ne pouvait être présentée car elle reposait sur le soutien de la banque chinoise ICBC, qui a acheté une part significative de la flotte du groupe et qui en est un des plus gros créanciers. Or, ICBC fait partie du pool bancaire ayant formulé une offre concurrente à celle de Jacques de Chateauvieux. Et elle aurait confirmé qu'elle ne lui apporterait pas son soutien. 

Pour mémoire, Jacques de Chateauvieux avait formulé une offre de refinancement, impliquant un apport de liquidités de la Deutsche Bank, et en association avec Didier Le Menestrel, fondateur de la société de gestion d'actifs La Financière de l'Echiquier. En face, un pool bancaire mené par quatre établissements français (Société Générale, Natixis, Crédit Mutuel et BNP Paribas) ainsi que des créanciers chinois (dont notamment la banque ICBC) et internationaux avait déposé une offre en juin. Deux autres offres, émanant du groupe français Peschaud et de l'américain Tidewater, avaient également été déposées mais seraient trop partielles pour pouvoir être retenues par le tribunal. 

 

BOURBON