Marine Marchande
BOURBON va totalement se désengager du vrac

Actualité

BOURBON va totalement se désengager du vrac

Marine Marchande

Après avoir révélé en juin sa décision de vendre sa flotte de vraquiers, BOURBON a annoncé, hier, vouloir cesser son activité d'opérateur de transport de Vrac. Une lettre d'intention a été signée en ce sens avec la famille de Jean-Louis Bottaro, qui fonda Sétaf-Saget en 1968 et en fut dirigeant jusqu'en 2008.Dans le cadre de cette cession, BOURBON ne conserverait en propriété que le cimentier Endeavor, déjà exclu de la cession des 16 vraquiers de la compagnie au groupe américain Genco Shipping and Trading (seul l'Angor est encore dans la flotte de BOURBON). L'Endeavor, mis en service en juin 2009 et affrété sur un contrat long terme par Lafarge, restera exploité par BOURBON dans le cadre d'un contrat de services avec l'acquéreur.

Le cimentier Endeavor  (© : BOURBON)
Le cimentier Endeavor (© : BOURBON)

En se désengageant de l'activité vrac, le groupe maritime français souhaite se concentrer uniquement sur le secteur des services à l'offshore. L'accord signé avec Genco doit déjà lui rapporter 545 millions de dollars, réinvestis dans son plan stratégique, qui doit lui permettre, grâce à un investissement de 2 milliards de dollars, d'aligner à l'horizon 2015 une flotte de 600 navires et devenir le numéro 1 mondial du secteur. Après la vente des vraquiers, la cession annoncée de l'activité d'opérateur achève le recentrage du groupe. « Le développement de l'activité d'opérateur de fret nécessite la mise en oeuvre d'investissements qui ne pourraient pas être réalisés par BOURBON avant plusieurs années, compte tenu des décisions annoncées dans le cadre du plan BOURBON 2015 Leadership Strategy. C'est pourquoi la cession à un professionnel du secteur est la meilleure solution pour le développement de cette activité », estime Jacques de Chateauvieux. Pour le président de BOURBON : « Avec cette opération, BOURBON deviendra un pure player des services maritimes à l'offshore pétrolier, focalisé sur la réalisation de son plan stratégique ».
Selon le groupe, la cession de l'activité d'opérateur de vrac à Jean-Louis Bottaro et sa famille devrait être effective avant la fin de l'année. Elle dégagerait une plus-value d'environ 10 millions d'euros.

Un remorqueur de service à l'offshore  (© : BOURBON)
Un remorqueur de service à l'offshore (© : BOURBON)

Bourbon Offshore | Actualité de la compagnie de services à l'offshore