Construction Navale
BPC 3 : 80% des marchés passés bénéficieront à des entreprises régionales

Actualité

BPC 3 : 80% des marchés passés bénéficieront à des entreprises régionales

Construction Navale

La semaine dernière, une polémique avait éclaté autour de la construction du troisième Bâtiment de Projection et de Commandement (BPC) destiné à la Marine nationale. Ce navire, commandé en avril dernier au titre du plan de relance de l'Economie, sera mis à flot au mois de janvier aux chantiers de Saint-Nazaire. Certains craignaient qu'en raison d'un budget très contraint, une part non négligeable des contrats liés au BPC3 soit confiée à des entreprises étrangères. Vendredi dernier, la direction de STX France et la CGPE de Loire-Atlantique se sont rencontrés pour une petite explication de texte. « A l'issue d'un entretien cordial, chaque partie se félicite d'avoir levé le doute à l'origine de la polémique, dont la presse s'était fait l'écho. En effet, la gestion de la commande d'Etat du dernier BPC a donné lieu à une définition de stratégie de pérennisation des rapports avec les partenaires historiques de STX. Les principaux résultats de réponse aux appels d'offres ouvrent une répartition de charges offrant 90 % du total de la main d'oeuvre prévisionnelle aux entreprises françaises. En outre, par rapport aux réalisations de BPC précédentes, plus de 2 millions d'euros d'équipements ont été cette fois ci rapatriés en France », souligne STX France. Certes, des marchés ont été passés en dehors du bassin d'emploi nazairien et même au-delà des frontières hexagonales. Mais, pour le constructeur français, il n'y avait pas d'autre choix « faute de compétences régionales ou nationales suffisantes dans certains domaines ». La direction assure, néanmoins, qu'elle « a pu obtenir des rares partenaires européens retenus que le recours à la main d'oeuvre locale soit favorisé au maximum ».
Sortant de la réunion organisée avec STX France, Philippe Moreau, président de la CGPME 44, s'est dit satisfait : « Avec les chiffres que nous ont présentés STX France, nous constatons avec satisfaction qu'au moins 80% des marchés passés bénéficieront à des entreprises régionales. S'y ajoute le plan de formation ACCEL+ dédié aux partenaires de la navale. Tout cela va dans le bon sens dès lors qu'il s'agit de faciliter l'accompagnement de ce grand donneur d'ordre dans sa stratégie d'une diversification future, qui profitera ultérieurement aux PME de la région ».

Chantiers de l'Atlantique (ex-STX France)