Défense
BPC égyptiens : Le contrat sur les rails

Actualité

BPC égyptiens : Le contrat sur les rails

Défense

Même s’il reste apparemment quelques détails techniques à régler pour dire qu’il est juridiquement entré en vigueur, le contrat de revente et d’adaptation des anciens bâtiments de projection et de commandement russes à l’Egypte est sur les rails. Pour cela, il fallait avant tout que Le Caire assure le paiement de la commande, ce qui est « réglé rubis sur l’ongle », a assuré le 14 janvier le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian.

Alors que les travaux d’adaptation des ex-BPC Vladiviostok et Sevastopol sont en cours, le second est entré en cale sèche la semaine dernière à Saint-Nazaire afin de bénéficier d’un carénage préalable à son retour en mer. Un arrêt technique dont bénéficiera aussi son aîné. Remis à niveau, les bâtiments, qui n’ont pas navigué depuis de longs mois, accueilleront bientôt leurs futurs équipages. Deux vagues de 180 marins égyptiens viendront à Saint-Nazaire pour prendre en main les bateaux avec l’assistance des industriels (DCNS et STX France) et de DCI Navfco pour la formation tactique. Les premiers Egyptiens devraient arriver dans l’estuaire de la Loire fin janvier/début février, la date restant à confirmer. En plus des BPC, ils se formeront à la mise en œuvre de leur batellerie, composée de quatre chalands de débarquement du type CTM NG et deux catamarans rapides de type L-CAT (similaires aux EDAR de la Marine nationale).

La livraison du premier BPC égyptien est prévue au début de l’été, son sistership devant le rejoindre à Alexandrie trois mois plus tard.  

Naval Group | Actualité industrie navale de défense Chantiers de l'Atlantique | Toute l'actualité des chantiers de Saint-Nazaire