Défense
BPC : La France et la Russie semblent avoir trouvé un accord

Actualité

BPC : La France et la Russie semblent avoir trouvé un accord

Défense

Hier, en marge du sommet du G8 à Deauville, Nicolas Sarkozy a donné un nouveau coup d'accélérateur politique au projet d'acquisition par la Russie de Bâtiments de Projection et de Commandement (BPC) du type Mistral. « Nous avons trouvé un accord définitif s'agissant des deux BPC construits en France et deux BPC construits en Russie. Les éléments de la signature et du contrat ont été réglés, la signature aura lieu dans les quinze jours », a affirmé le président français à l'issue d'un entretien avec son homologue russe. « Aujourd'hui, cette négociation est terminée, ce qui est très important pour les relations entre la Russie et la France, et nous allons bientôt signer le contrat définitif », a assuré pour sa part Dimitri Medvedev.
Si l'aspect politique du dossier semble désormais réglé, les discussion se poursuivraient néanmoins au niveau industriel, notamment sur le transfert de technologie et le partage du contrat. D'où une certaine prudence de certains acteurs, qui rappellent qu'au-delà des déclarations, une commande ne devient réalité que lorsque le contrat est signé et le premier acompte versé.

BPC en construction à Saint-Nazaire  (© : STX FRANCE - BERNARD BIGER)
BPC en construction à Saint-Nazaire (© : STX FRANCE - BERNARD BIGER)

Première livraison espérée fin 2013


Pour mémoire, la France et la Russie avaient signé en janvier dernier, aux chantiers de Saint-Nazaire, un accord de coopération visant à réaliser quatre BPC dérivés des unités françaises du type Mistral. Les négociations s'étaient néanmoins arrêtées au bout de trois mois, en raison de différends autour de la question des transferts de technologie sur les systèmes de communication et de commandement.
Conçus par DCNS, ces bâtiments doivent être coréalisés par STX France et les chantiers russes OSK. Suivant le montage industriel présenté en début d'année, Saint-Nazaire réaliserait 80% du premier navire et 60% du second, le solde étant fourni, sous forme de blocs, par OSK. Puis la proportion s'inverserait pour les BPC 3 et 4, qui seraient achevés en Russie.
Si le planning actuellement envisagé est respecté, le premier bâtiment russe devrait être livré en décembre 2013, le second l'étant un an plus tard.
Longs de 199 mètres pour un déplacement de 21.000 tonnes en charge, les Mistral peuvent embarquer 16 hélicoptères, 70 véhicules, 450 hommes de troupe et 4 chalands de débarquement (ou deux catamarans de type L-CAT/EDA-R). Ils disposent également d'importantes infrastructures de commandement et d'un vaste hôpital embarqué.
Pour l'heure deux BPC (Mistral et Tonnerre) sont en service dans la Marine nationale. Livrés en 2006 et 2007 par DCNS, ils seront suivis en 2012 par une troisième unité, le Dixmude, actuellement en achèvement chez STX France à Saint-Nazaire.

BPC Un Kamov sur le Mistral en 2009  (© : MARINE NATIONALE)
BPC Un Kamov sur le Mistral en 2009 (© : MARINE NATIONALE)

Marine russe | Toute l'actualité des Forces Navales de la fédération de Russie Naval Group | Actualité industrie navale de défense