Défense
BPC : La Russie retient l'offre française

Actualité

BPC : La Russie retient l'offre française

Défense

Au terme d'un appel d'offres international, la Russie a fait savoir à la France, le 24 décembre, qu'elle retenait le modèle des bâtiments de projection et de commandement dérivés du type Mistral, en service dans la Marine nationale. Ce choix va conduire à la première commande d'armement de Moscou à l'« Ouest » depuis la fin de la seconde guerre mondiale et au premier contrat à l'export pour le BPC, conçu par DCNS et opérationnel dans la flotte française depuis 2006. Ce programme, qui sera porté par un consortium regroupant le groupe naval français, les chantiers STX France de Saint-Nazaire et les chantiers russes OSK, portera sur une première commande de deux bâtiments (coût évalué à 1.4 milliard d'euros), assortie d'une option pour la réalisation de deux unités supplémentaires. « La concrétisation de cette coopération sans précédent bénéficiera à l'industrie et à l'emploi dans nos deux pays, et illustre la volonté et la capacité de la France et de la Russie de développer des partenariats d'envergure dans tous les domaines, y compris celui de la défense et de la sécurité », se sont félicités les présidents Medvedev et Sarkozy dans un communiqué commun.

Le BPC Dixmude en septembre dernier (© : STX France - BERNARD BIGER)
Le

Naval Group | Actualité industrie navale de défense Chantiers de l'Atlantique | Toute l'actualité des chantiers de Saint-Nazaire Marine russe | Toute l'actualité des Forces Navales de la fédération de Russie