Défense
BPC russe : Le feuilleton continue...

Actualité

BPC russe : Le feuilleton continue...

Défense

C'est un peu le « Dallas » du moment dans le secteur de l'armement. A chaque semaine ou presque, depuis bientôt un an, surgit un nouvel épisode du projet de vente de bâtiments de projection et de commandement du type Mistral à la Russie. A en croire le quotidien Voice of Russia, qui cite « une source haut placée au ministère russe de la défense », Moscou achèterait deux BPC à la France avant d'en faire réaliser un troisième dans ses chantiers navals. Si tel était le cas, ce serait évidemment une excellente nouvelle pour Saint-Nazaire, qui serait en charge d'assembler les deux premiers BPC russes, avant que les suivants ne soient réalisés localement en transfert de technologie. Il convient néanmoins de rester extrêmement prudent. Les négociations se poursuivent en effet et « bien malin » celui qui aujourd'hui peut savoir combien de bâtiments seront effectivement construits dans l'estuaire de la Loire. Même si les autorités françaises voudraient bien obtenir 2 unités sur un programme estimé à 4 navires, les Russes se sont plutôt, jusqu'ici, montrés réticents à l'idée de faire construire à l'étranger plus d'un bateau. Il faut aussi noter que la presse russe, ces derniers mois, n'a pas manqué de livrer des informations contradictoires, voire même parfois fantaisistes. Il semble toutefois que le projet soit en bonne voie, le patron de l'usine aéronautique de Koumertaou ayant déclaré hier que le site produira pour la marine russe plusieurs dizaines d'hélicoptères Kamov si les BPC sont achetés.