Défense
BPC russes : Accord entériné entre Paris et Moscou

Actualité

BPC russes : Accord entériné entre Paris et Moscou

Défense

(Article publié le 6 août et complété) « La France et la Russie sont parvenues à un accord pour mettre un terme au contrat signé en 2011 qui prévoyait la livraison de deux bâtiments de projection et de commandement (BPC) de type Mistral », a annoncé le 6 août l’Elysée, suite à un entretien téléphonique intervenu entre François Hollande et Vladimir Poutine. Les présidents français et russes considèrent désormais « ce dossier (comme) clos ». Selon Paris, l’accord prévoit que la France rembourse intégralement « les sommes avancées au titre du contrat ». Ce dernier, d’un montant de 1.2 milliard d’euros, avait été payé à environ 80% par les Russes, les industriels français avançant le solde pour permettre la fin de construction et les essais des deux BPC. La France remboursera non seulement l’argent avancé dans le cadre de la réalisation des bateaux, mais également certains frais annexes engagés par les Russes dans le cadre de ce contrat. Parmi eux, il y aura au moins les coûts liés à la formation des équipages (400 marins russes sont venus à Saint-Nazaire l’an dernier et se servaient du bâtiment école Smolniy comme caserne flottante). « Il n’y aura aucune pénalité et la France pourra disposer des bat

Marine russe | Toute l'actualité des Forces Navales de la fédération de Russie Naval Group | Actualité industrie navale de défense Chantiers de l'Atlantique | Toute l'actualité des chantiers de Saint-Nazaire