Défense
BPC russes : Moscou donne deux mois à Paris

Fil info

BPC russes : Moscou donne deux mois à Paris

Défense

La Russie laisse encore deux mois à la France pour la livraison de son premier BPC. Passé ce délai, elle demandera une procédure d'arbitrage dans l’affaire des bâtiments de projection et de commandement réalisés au chantier STX France de Saint-Nazaire. La livraison du premier, le Vladivostok,  est gelée depuis le mois de novembre  par François Hollande en raison de la situation en Ukraine. Quant à son sistership, le Sevastopol, il poursuit ses essais et doit être achevé d’ici octobre. « Pour le moment, les conditions de l'accord et les cadres temporaires existants nous permettent, ainsi qu'aux Français, de chercher un compromis sans saisir les tribunaux et avoir recours à des mesures fortes », a expliqué hier, dans les colonnes du journal Kommersant, Anatoli Issaïkine, directeur général de la société publique Rosoboronexport, qui a signé le contrat avec DCNS, maître d’œuvre du programme.   

Naval Group | Actualité industrie navale de défense Chantiers de l'Atlantique | Toute l'actualité des chantiers de Saint-Nazaire Marine Russe | Toute l'actualité des Forces Navales de la fédération de Russie