Défense
Brave : Le nouveau bâtiment logistique de DCNS et STX France

Actualité

Brave : Le nouveau bâtiment logistique de DCNS et STX France

Défense

DCNS et STX France ont retravaillé le design de Brave, un concept de bâtiment logistique destiné au renouvellement des unités de ravitaillement de la Marine nationale dans le cadre du futur programme FLOTLOG, ainsi qu’au marché export. Depuis sa première présentation, en 2010, le navire a vu son design évoluer significativement, afin notamment d’optimiser la consommation énergétique. Cela se traduit par une nouvelle forme de carène, avec une étonnante étrave, qui n’est pas sans rappeler certaines lignes récemment adoptées dans le secteur civil.  Grâce aux améliorations apportées, DCNS et STX s’attendent à des gains de l’ordre de 15 à 20% sur le bilan énergétique du navire. Au-delà de la carène, les ingénieurs français sont parvenus à diminuer la consommation interne, avec par exemple un dispositif de récupération de la chaleur produite par les moteurs et une meilleure isolation des locaux, réduisant les besoins de climatisation.

 

 

Brave ravitaillant un groupe aéronaval (© : DCNS)

Brave ravitaillant un groupe aéronaval (© : DCNS)

 

 

Bénéficier des avancées dans la construction civile

 

 

Le projet bénéficie du savoir-faire de STX France dans la construction de navires civils, comme les paquebots, le chantier naval de Saint-Nazaire mettant aussi à profit son expérience sur les bâtiments de projection et de commandement (BPC, réalisés pour la France et la Russie), ainsi que les ferries, pour optimiser les flux à bord. Car l’un des grands enjeux de Brave est de réduire au maximum la durée du ravitaillement à la mer, phase de vulnérabilité pour les bâtiments de guerre venant se réapprovisionner en combustible, vivre et autres munitions. Il est donc prévu d’optimiser la préparation des opérations puis la conduite en temps réel du ravitaillement, de manière à pouvoir superposer les flux de produits, sur et entre les bateaux, sans engorgement. Disposant pour le ravitaillement à la mer de quatre mâts de transfert de liquides et deux mâts pour les charges lourdes (bâbord et tribord arrière), Brave est doté d’un hangar pour deux hélicoptères et d’une vaste plateforme permettant d’organiser une noria aérienne, avec la possibilité de recevoir une machine de 35 tonnes. A quai, deux grues peuvent manutentionner des conteneurs, mais aussi ravitailler en missiles les frégates et sous-marins.

 

 

Le bâtiment logistique Brave (© : DCNS)

Le bâtiment logistique Brave (© : DCNS)

 

Le bâtiment logistique Brave (© : DCNS)

Le bâtiment logistique Brave (© : DCNS)

 

 

Un navire polyvalent

 

 

Pétrolier à double coque répondant aux dernières règlementations internationales, Brave peut être décliné en plusieurs modèles, de 180 à 205 mètres de long pour une largeur de 28 mètres et un déplacement maximal d’environ 30.000 tonnes. Suivant les versions, les capacités d’emport vont de 8000 à 16.000 m3 de carburant (6 à 9 soutes), 1500 m3 d’eau douce (2 soutes), 2000 tonnes de fret et 30 EVP (Equivalent Vingt Pieds, taille standard du conteneur) sur 2700 m², ainsi que 300 tonnes de munitions en 4 soutes de 700 m². A l’arrière, un espace de 1000 m² peut accueillir du fret et des véhicules. L’embarquement et le débarquement se font par une porte latérale, mais le bâtiment peut aussi être équipé d’une porte arrière, près de la ligne de flottaison, afin d’assurer des transferts bord à bord avec des engins de débarquement. Au-delà du traditionnel ravitaillement des forces navales, Brave peut donc assurer le soutien logistique de bases ou points d’appui militaires, ou encore intervenir dans une opération humanitaire, y compris en l’absence d’infrastructures portuaires. Il compte, d’ailleurs, un hôpital embarqué de 30 à 60 lits et peut accueillir 100 passagers en plus de sa centaine de membres d’équipage. De même, le bâtiment est capable d’assurer des réparations, grâce à 500 m² d’ateliers. Disposant d’un mât intégré et de systèmes d’autodéfense (canons télé-opérés, systèmes surface-air de type Simbad RC), il peut, enfin, s’intégrer pleinement dans une force navale grâce au système de lutte Polaris de DCNS.

 

 

Brave ravitaillant un groupe aéronaval (© : DCNS)

Brave ravitaillant un groupe aéronaval (© : DCNS)

Naval Group (ex-DCNS) Chantiers de l'Atlantique (ex-STX France)