Défense
Brésil : Après les sous-marins, des frégates ?

Actualité

Brésil : Après les sous-marins, des frégates ?

Défense

C'est en septembre prochain que la France et le Brésil devraient concrétiser les accords signés en décembre autour d'importants contrats d'armement. Le principal projet franco-brésilien est naval, avec la réalisation de quatre sous-marins conventionnels et l'aide technique française pour aider les Brésiliens à construire leur premier sous-marin nucléaire d'attaque. En outre, DCNS apportera son expertise dans le cadre de la conception et de l'édification d'une nouvelle base et d'un nouveau chantier naval (où seront réalisés les sous-marins). L'ensemble de ces contrats, qui sera porté par une société commune créée par DCNS et le groupe brésilien Odebrecht, représente quelques 7 milliards d'euros.
Après avoir imposé son offre en matière de sous-marins, qui a largement bénéficié du partenariat stratégique signé entre les présidents Sarkozy et Lula, DCNS espère, à la suite, se positionner sur le renouvellement de la flotte de surface brésilienne. Les frégates de premier rang de cette marine commencent, en effet, à prendre de l'âge. Le Brésil compte 6 frégates de 3800 tonnes du type britannique VT Mk 10, livrées entre 1976 et 1980. S'y ajoutent trois ex-Type 22 de la Royal Navy, des navires de 4400 tonnes, mises en service entre 1979 et 1982, avant d'être transférées en 1995, 1996 et 1997.

Des FREMM pour remplacer les frégates de premier rang

Assez rapidement, le Brésil va donc devoir envisager le remplacement de ces unités, âgées de 27 à 33 ans. Sur ce créneau, DCNS propose la Frégate Multi-Missions (FREMM). Commandée par la France et le Maroc, puis très probablement par la Grèce, cette frégate polyvalente de 6000 tonnes présente l'un des meilleurs (si ce n'est le meilleur) rapport qualité/prix du marché. Très automatisée, ce qui permet une réduction de son équipage, la FREMM a été conçue pour réduire les durées d'entretien et améliorer la disponibilité à la mer. Longue de 142 mètres, elle peut mettre en oeuvre toute une panoplie de missiles (Exocet, Scalp Naval, Aster 30, Aster 15, Mica VL...), des torpilles de nouvelle génération MU90 et des équipements de détection et de guerre électronique dernier cri.
Pour se donner une première idée de ce à quoi ressemblera FREMM, les Brésiliens ont, cette semaine, l'occasion de monter à bord de la frégate de défense aérienne Forbin (type Horizon). Dans le cadre de sa traversée de longue durée, la FDA est arrivée mercredi à Rio de Janeiro, une escale qui durera jusqu'à lundi et qui est notamment placée sous le signe du soutien à l'export.

Naval Group | Actualité industrie navale de défense