Disp POPIN non abonne!
Vie Portuaire

Actualité

Brest : Changement de pod chez Damen pour un méthanier brise-glace

Vie Portuaire

Le méthanier brise-glace Boris Vilkitsky est arrivé hier, à Brest, afin de rejoindre la forme 3 du port de commerce. C’est là qu’il sera mis au sec dans le cadre d’un arrêt technique conduit par le chantier Damen Shiprepair. Il s’agit de changer l’un des trois pods (moteurs électriques placés dans des nacelles orientables à la poupe) du navire. L’équipement de rechange, fourni par ABB, a été convoyé depuis la Finlande par le cargo belge Fast Herman. Au mouillage à Morgat depuis le 8 mai, ce dernier est entré hier dans la forme 3 afin d’y débarquer le pod. Il est reparti une fois l’opération menée à bien, laissant la place au Boris Vilkitsky, qui doit être mis au sec ce vendredi.

 

 

Le Fast Herman arrivant à Brest (© MICHEL FLOCH)

Le Fast Herman arrivant à Brest (© MICHEL FLOCH)

 

Second des 15 méthaniers brise-glace spécialement construits par les chantiers sud-coréens DSME pour acheminer vers l’Europe et l’Asie le GNL produit par le nouveau site russe de Yamal, le Boris Vilkitsky est entré en service en fin d’année dernière.

Ce navire du type ARC7 LNG mesure 299 mètres de long pour 50 mètres de large et dispose d'une capacité de transport de 172.000 m3 de GNL. Sa coque est conçue pour permettre de naviguer dans une épaisseur de glace allant jusqu’à 2.5 mètres (certification pour 2.1 mètres), en utilisant notamment un mode brise–glace en marche arrière avec broyage de la glace par les hélices. Equipé de trois pods de 45 MW, le Boris Vilkitsky et ses équipements de pont sont prévus pour résister à des températures descendant jusqu’à -52°C.

 

Un autre méthanier du même type lors de sa construction. (© TEEKAY)

Un autre méthanier du même type lors de sa construction. (© TEEKAY)

 

Le navire était en attente au large de Brest depuis le début du mois après avoir débarquer sa dernière cargaison de GNL russe au terminal Elengy de Montoir-de-Bretagne.

Pour Damen Brest, la réception d’un tel navire est une première, le chantier brestois comptant d’ailleurs sur sa position géographique pour pouvoir, à l’avenir, décrocher des arrêts techniques classiques de méthaniers brise-glace exploités au profit de Yamal.  

 

Damen Shiprepair Brest (ex-Sobrena)