Défense
Brest : La Jeanne d'Arc rentre à bon port

Actualité

Brest : La Jeanne d'Arc rentre à bon port

Défense

Parti le 15 décembre dernier pour sa traditionnelle campagne d'application des élèves officiers, le porte-hélicoptères Jeanne d'Arc a regagné Brest hier. Comme chaque année depuis sa mise en service, en 1964, le navire école a fait l'évènement en retrouvant le goulet et sa base bretonne. Sur le quai, les familles des élèves et de l'équipage, soit quelques 700 marins, attendaient ce moment avec impatience. Pour sa 43ème campagne, le porte-hélicoptères a fréquenté le littoral des Amériques, l'Afrique, le Moyen-Orient et la Méditerranée. Au cours de son passage en océan Indien, il a même participé à l'opération de sauvetage des marins français du Ponant, pris en otage en avril par des pirates au large de la Somalie. Cet engagement au sein de l'opération Thalathine s'ajoute à une longue liste de missions opérationnelles réalisées au cours de la carrière de la Jeanne. Souvent placé au bon endroit et au bon moment, le porte-hélicoptères a participé presque à chacune de ses dernières campagnes à une opération. De la crise à Haïti au tsunami en Indonésie en passant par l'aide à la population malgache l'an dernier suite au passage d'un cyclone... Le bâtiment, bien que quarantenaire, s'est révélé très précieux dans bien des cas et encore cette année, où ses hélicoptères, y compris les Alouette III, sont intervenus pendant la crise du Ponant.
Carbet, Béryx, Thalatine... Ces interventions montrent d'ailleurs la pertinence de disposer d'une unité de type porte-hélicoptères ou BPC dans la région Asie-Océan indien. Le déroutement du Mistral pour assister les Birmans sinistrés par le cyclone Nargis l'a encore démontré, même si le Bâtiment de Projection et de Commandement n'a finalement pas été autorisé par la junte à débarquer son fret humanitaire dans le delta de l'Irrawaddy.

Marine Nationale | Toute l’actualité de la marine française