Disp POPIN non abonne!
Défense

Actualité

Brest : La Jeanne d'Arc transférée aux épis porte-avions

Défense

La Jeanne d'Arc, ou plutôt l'ex-Jeanne d'Arc, comme il faut désormais dire, a gagné l'épi porte-avions n°4 de la base navale de Brest. Rentré en mai dernier de son ultime campagne avec les officiers-élèves de la Marine nationale, l'ancien porte-hélicoptère, mis en service en 1964, a été désarmé cet été. Il est, notamment, passé dans l'un des bassins de la Penfeld pour mener à bien les travaux nécessaires à sa future intégration dans la filière de démantèlement. Menés par Piriou, ce chantier a porté sur l'extraction des fluides, le débarquement des hélices et des ancres, la découpe du mât ou encore l'obturation des ouvertures. Remise à flot, la coque avait ensuite gagné le quai de Laninon pour que les ultimes équipements récupérables soient débarqués. C'est désormais un bateau vidé et amputé de tout ce qui avait encore un peu de valeur, qui flotte dans la base navale. Etonnante silhouette fantomatique, sans vie, qui se présente au regard des Brestois, dont elle a marqué la vie pendant plus de 40 ans. Difficile d'imaginer, en la regardant, que cette Jeanne accueillait encore, il y a six mois seulement, des centaines de marins et s'offrait même le luxe, lors de son ultime retour à Brest, de battre son record de vitesse, atteignant 30.9 noeuds (au GPS) et 29.4 noeuds (au loch) lors de son passage dans le Raz Blanchard.
________________________________________________

- Voir le site du Télégramme, d'où est extraite la photo illustrant cet article

La Jeanne d'Arc  lors de sa dernière campagne   (© : MARINE NATIONALE)
La Jeanne d'Arc lors de sa dernière campagne (© : MARINE NATIONALE)

Marine nationale