Marine Marchande
Brest : L'Abeille Bourbon doit remorquer l'Emma Maersk

Actualité

Brest : L'Abeille Bourbon doit remorquer l'Emma Maersk

Marine Marchande

Après son arrêt technique chez Damen Shiprepair Brest, où il a finalement passé deux semaines en cale sèche, le porte-conteneurs danois Emma Maersk est sorti hier matin de la forme 3 pour aller mouiller en rade. Il doit participer ce mardi à un entrainement au remorquage avec l’Abeille Bourbon. Les autorités françaises ont en effet profité de la présence à la pointe-Bretagne du porte-conteneurs géant de Maersk Line pour demander à l’armateur danois son utilisation dans le cadre d’un exercice.

Long de 398 mètres pour une largeur de 56 mètres, avec une capacité de plus de 15.000 EVP, l’Emma Maersk est représentatif des plus grands navires de ce type actuellement en service. Des bateaux colossaux assignés aux liaisons entre l’Asie et l’Europe et qui, dans ce cadre, passent quotidiennement au large d’Ouessant. Alors qu’en cas d’avarie, le remorquage de tels mastodontes dans des conditions difficiles pose toujours question, les occasions de s’entrainer sont rares et donc précieuses pour les moyens de sauvetage, comme l’Abeille Bourbon. Le grand remorqueur, affrété par la Marine nationale, avait déjà effectué un remorquage de ce type en 2013 avec le CMA CGM Marco Polo, un 16.000 EVP de 396 mètres de long pour 53 mètres de large. Le navire était alors chargé de conteneurs, contrairement à l'Emma Maersk, vide en raison de son arrêt technique. 

 

Remorquage du CMA CGM Marco Polo en 2013 (© : MARINE NATIONALE)

Remorquage du CMA CGM Marco Polo en 2013 (© : MARINE NATIONALE) 

Sauvetage et services maritimes