Vie Portuaire
Brest : L’activité reprend chez Damen

Actualité

Brest : L’activité reprend chez Damen

Vie Portuaire

Ces derniers mois, le chantier Damen Shiprepair Brest avait connu une baisse d'activité assez nette, notamment liée à la conjoncture difficile que connait le transport maritime. Avec des armateurs désarmant des navires et repoussant certains arrêts techniques, accentuant au passage une concurrence déjà très rude entre chantiers.

Alors que le dernier méthanier passé en cale sèche à Brest fut le Sonangol Etosha, parti le 4 décembre 2015, les navires s’étaient faits de plus en plus rares dans les formes du port de commerce. La drague belge Lange Wapper en février, le porte-conteneurs géant Emma Maersk début mars, le pétrolier Thornbury en avril et le ferry Pont-Aven en mai étaient les derniers contrats d'importance ayant permis d’occuper les formes 2 ou 3. L’été n’avait pas été fantastique, seuls deux navires passant inopinément par Brest pour des arrêts non prévus, le tanker Loch Rannoch en juillet pour un problème de propulseur et le yacht Lady A en août suite à un souci sur une ligne d'arbres alors qu’il venait de sortir de refonte.  

 

 

Deux tankers, un gros vraquier et le Club Med 2

Après cette période plutôt calme, le chantier brestois retrouve des couleurs puisque deux tankers sont arrivés les 21 et 23 septembre. Il s’agit des Histria Ivory et le Miss Mariarosaria, qui occupent maintenant les forme 2 et 3. Certes, on est loin des gros tankers habituels puisque ces navires ont une longueur inférieure à 200 mètres. Mais ils seront suivis début octobre par un vraquier de 300 mètres, le FPMC B Nature puis le voilier de croisière Club Med 2, qui rejoindra Damen Shiprepair Brest pour un arrêt technique de près de trois semaines.

Port de Brest Damen Shiprepair Brest (ex-Sobrena)