Vie Portuaire
Brest : Le mécanicien de l'Ebba Victor sur le départ

Actualité

Brest : Le mécanicien de l'Ebba Victor sur le départ

Vie Portuaire

C'est lundi que Claude Foko, après 18 mois de galère à bord du cargo Ebba Victor, doit quitter Brest pour rejoindre sa famille au Cameroun. A force de mobilisation et grâce aux soutiens locaux, à commencer par celui de Mor Glaz, le marin peut rentrer chez lui. L'association rappelle néanmoins que le propriétaire de l'Ebba Victor doit encore à Claude Foko 5800 euros d'arriérés de salaires, ainsi que les frais du Lamanage (plus de 2000 euros) et ceux engagés par l'Association pour la Gestion des Institutions Sociales Maritimes (AGISM), qui a versé 1500 euros au mécanicien camerounais. Ce dernier était arrivé à Brest à l'été 2009, afin de remettre en état l'Ebba Victor, immobilisé dans le port breton depuis août 2007 suite à une avarie de propulsion. Mais, rapidement, il n'avait plus touché de salaire et se retrouvait bloqué sur le navire. Jusqu'à ce que la CGT des Marins du Grand Ouest et Mor Glaz révèlent au grand jour son histoire et fassent pression sur les autorités comme sur le propriétaire du bateau.

Port de Brest