Marine Marchande
Brest: Le navire dérouté toujours au mouillage

Actualité

Brest: Le navire dérouté toujours au mouillage

Marine Marchande

Le Kaltene, chimiquier letton, dérouté à Brest en fin de semaine dernière, pour une suspicion de pollution au large de la pointe Bretagne, est toujours au mouillage en rade. Le navire avait été repéré par l'avion Falcon 50 des Douanes de Nantes avec une trainée d'hydrocarbures dans son sillage, alors qu'il entrait dans le dispositif de séparation de trafic d'Ouessant. Le parquet du tribunal de Brest a alors fixé une caution de 500.000 euros pour que le navire puisse quitter le port. Celle-ci n'est, pour l'instant, pas payée. Ce qui fait craindre, sur les quais brestois, que le Kaltene rejoigne les navires abandonnés dans le port après leur déroutement : le Matterhorn (depuis mai 2009), le Captain Tsarev (depuis novembre 2009) ou encore l'Ebba-Victor (depuis septembre 2007). Il semblerait également, même si la caution était payée, que le Kaltene ne puisse pas réappareiller puisque qu'un bout serait engagé dans son hélice. Ce qui l'obligerait à une inspection de plongeurs ou même à un passage en cale sèche.

Pollution en mer et accidents