Défense
Brest : Le Tenace accueille son successeur

Actualité

Brest : Le Tenace accueille son successeur

Défense

En service depuis 1973 et vivant ses derniers mois d’activité, le remorqueur de haute mer Tenace a accueilli vendredi 6 avril, dans la rade de Brest, son successeur. Il s’agit du Rhône, second des quatre nouveaux bâtiments de soutien et d’assistance hauturiers (BSAH), qui arrivait du chantier Piriou de Concarneau, où il a été construit, et doit être réceptionné en juillet par la Marine nationale (voir notre article détaillé). Cette livraison entrainera le retrait du service actif du Tenace, qui tirera sa révérence dans le courant de l’été après quasiment 45 ans de carrière. Le désarmement de son sistership, le Malabar, opérationnel depuis 1976, interviendra quant à lui après la livraison du quatrième BSAH, la Garonne, prévue en 2019.

 

Le RHM Tenace ouvrant la voie au BSAH Rhône (© : MICHEL FLOCH)

Le RHM Tenace ouvrant la voie au BSAH Rhône (© : MICHEL FLOCH) 

Le BSAH Rhône à son arrivée à Brest (© : MICHEL FLOCH)

Le BSAH Rhône à son arrivée à Brest (© : MICHEL FLOCH) 

Le RHM Tenace à Brest (© : MICHEL FLOCH)

Le RHM Tenace à Brest (© : MICHEL FLOCH) 

 

Construits à Hambourg, en Allemagne, les deux vieux RHM de la flotte française mesurent 51 mètres de long pour 11.5 mètres de large et affichent un déplacement de 1440 tonnes en charge. Armés par une trentaine de marins, ils sont équipés de deux moteurs diesels MaK d’une puissance totale de 4600 cv, avec un propulseur en tuyère orientable. Leur capacité de traction est de 60 tonnes.

Capables d’atteindre un peu plus de 13 nœuds, les Tenace et Malabar offrent une autonomie importante, de 9500 milles, avec la possibilité théorique d’opérer jusqu’à 40 jours sans ravitaillement. Leur coque, renforcée pour la navigation dans les glaces, leur permet d’évoluer en zones polaires et explique notamment qu'ils ont été mobilisés par le passé pour des missions « Grand Nord ».

 

 

Le RHM Tenace lors d'une mission Grand Nord (© : MARINE NATIONALE)

Le RHM Tenace lors d'une mission Grand Nord (© : MARINE NATIONALE) 

 

Conçus pour assister en cas d’avarie les grands bâtiments de la marine, unités de surface ou sous-marins, les RHM sont équipés de moyens de lutte contre les incendies, les voies d’eau et les pollutions maritimes.

Un troisième remorqueur du même type, le Centaure, qui avait été construit à La Rochelle en 1974, a été vendu en 1999 à la Turquie.

 

Marine nationale