Défense
Brest : une hélice de la Jeanne d’Arc retrouve l’atelier des Capucins

Actualité

Brest : une hélice de la Jeanne d’Arc retrouve l’atelier des Capucins

Défense
Histoire Navale

Bientôt 10 ans après le retrait du service du mythique porte-hélicoptères Jeanne d’Arc, ancien bâtiment école de la Marine nationale, l’une de ses hélices a été installée dans la grande salle des machines de l’atelier des Capucins, à Brest. Depuis 2017, cet ancien site de l’arsenal a été transformé en lieu culturel tout en gardant des témoignages de son prestigieux passé, au service de la construction et de la maintenance des bâtiments de la flotte française. C’est le cas d'une ligne d'arbre mais aussi de cette hélice de la Jeanne, superbe pièce de fonderie réalisée dans un mélange de cuivre et d’aluminium.

Construite à Brest à partir de 1959 et mise en service en 1964, l’ex-Jeanne d’Arc a servi jusqu’en 2010 à former des générations de jeunes officiers, qui vivaient à bord leur première navigation de longue durée. Ecole embarquée et ambassade flottante, le prestigieux bâtiment était aussi une unité opérationnelle engagée si la situation l’exigeait, par exemple en soutien aux populations suite au tsunami qui dévasta l’Indonésie et d’autres pays d’Asie du sud-est en décembre 2004. Il y eut aussi, en 2008, l’engagement du porte-hélicoptères lors de l’opération visant à intercepter les preneurs d’otages du Ponant, sans oublier 20 ans plus tôt le sauvetage de « boat people » vietnamiens.  

 

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française