Construction Navale
Bretagne Pôle Naval fait valoir ses compétences à l'international

Actualité

Bretagne Pôle Naval fait valoir ses compétences à l'international

Construction Navale

Lancé fin 2007, Bretagne Pole naval compte 70 sociétés spécialisées dans la construction et la réparation navale. Présente principalement à Lorient, Concarneau, Brest et Saint-Malo, ces entreprises se sont regroupées dans un pôle professionnel afin de valoriser leurs savoir-faire et leur expertise. Aux côtés du marché domestique, l'objectif est, notamment, de se faire mieux connaître à l'international. D'où la présence de Bretagne Pôle Naval au salon SMM Hambourg, qui s'est déroulé fin septembre. DCNS, Aker Yards Lorient, Piriou, Gamelin, Glehen, Timolor Leroux et Lotz... et une manne d'experts en ingénierie, construction, mécanique, électricité, intégration, équipementiers de la construction navale étaient présents. « Nous avons une action de promotion des entreprises et des activités au sein des salons internationaux. Nous avons notamment fait valoir à Hambourg nos capacités en matière de modernisation de navires. Des contacts ont été pris avec des agents et des courtiers pour des refits. Dans les semaines qui arrivent, nous allons reprendre contact dans le but de décrocher prochainement des affaires permettant de développer l'activité à Lorient ou à Brest par exemple », explique Gilles L'Haridon, directeur général de Bretagne Pole Naval.

D'importantes capacités à Brest, Lorient et Concarneau

BPN met en avant l'expérience de ses membres et les capacités des ports bretons. « Nous disposons d'infrastructures importantes qui pourraient être utilisées au moment où l'activité navale mondiale est très soutenue ». Alors qu'aux côtés des grands bassins utilisés à Brest par la Sobrena, des formes de radoub sont désormais disponibles en fond de Penfeld, Lorient bénéficie actuellement d'importants investissements sur la rive gauche du Scorff. Dans le même temps, les formes de la rive droite, longues de 140 mètres et peu utilisées par DCNS, peuvent être proposées. « Par ailleurs, à Concarneau, les moyens sont déjà bien utilisés mais il faut faire en sorte que l'activité soit maintenue. D'om la démarche prospective de Bretagne Pôle Naval », souligne Gilles L'Haridon. Afin d'accroître la charge, des études sont actuellement menées, notamment avec BRS, sur les secteurs où le développement des activités navales est possibles. Les conclusions seront connues début 2009. BPN se présente également comme un outil complémentaire au Pôle Mer Bretagne, lancé voici trois ans. « Nous travaillons dans le court terme alors que le Pôle de compétitivité travaille sur le long terme, avec le financement de la R&D et l'innovation collaborative ».
Après Hambourg, BPN sera également au salon Euronaval, du 27 au 31 octobre au Bourget. L'association y présentera ses atouts en matière de construction-réparation navale pour la défense, la surveillance, la sureté et la sécurité maritime ou encore le sauvetage en mer.
__________________________________________________

- En savoir plus sur le site bretagnepolenaval.org

Stand de BPN à Hambourg (© : BPN)
Stand de BPN à Hambourg (© : BPN)