Construction Navale
Bretagne Pôle Naval tisse des liens en Norvège

Actualité

Bretagne Pôle Naval tisse des liens en Norvège

Construction Navale

Partie promouvoir les infrastructures et les entreprises bretonnes du secteur de la construction, de la réparation navale et du refit de navires, Bretagne Pole Naval revient de Norshipping 09 avec un nouveau portefeuille de contacts. Pour la première fois, BPN était présent sur le salon norvégien, qui se tenait ce mois-ci à Oslo. Il s'agissait, notamment, de mieux faire connaître les 60 entreprises adhérentes en Norvège, pays qui dispose de la cinquième flotte de commerce mondiale (environ 1800 navires sous divers pavillons) et où le secteur maritime emploie 100.000 personnes. Gilles L'Haridon, délégué général de Bretagne Pôle Naval, a notamment pu entrer en contact avec les principaux agents des armements norvégiens. Pour optimiser la participation des entreprises, UBI France, qui hébergeait une dizaine d'entreprises au sein du pavillon français à Norshipping, conjointement avec la mission économique de l'ambassade de France, avait organisé une réception à la résidence de l'ambassadrice, Brigitte Collet, identifiant de nombreux contacts, agents et partenaires potentiels des entreprises françaises.

Pour les représentants présents des sociétés, parmi les cinq co-exposants de BPN (MARINELEC Technologies, NAVTIS, TIMOLOR LEROUX & LOTZ, STX Europe, le Département Construction et Réparation Navale de SPIE), le bilan est plutôt positif dans un contexte international de crise, y compris en Norvège. Les chantiers de ce pays travaillent en majorité pour le secteur de l'offshore pétrolier et sont demandeurs de prestations et de technologies à forte valeur ajoutée. STX France cherche, d'ailleurs, à se développer sur ce secteur, en parallèle de sa présence sur le segment de la croisière. Son chantier de Lorient, qui vient de livrer à une compagnie norvégienne le premier d'une série de trois ferries propulsés au GNL, a quant à lui fait la promotion de ce type de navires, très respectueux de l'environnement.

MARINELEC Technologies a, de son côté, renforcé les relations commerciales avec des sociétés hollandaises et norvégiennes spécialisées, comme elle, dans les systèmes d'alarmes et de contrôle. L'entreprise quimpéroise a aussi rencontré un nouveau point d'entrée pour l'Amérique du Sud (Venezuela, Caraïbes, Panama) pour la distribution de ses produits.
Autre exemple, celui de NVTIS. Des navires écoles de la Marine Nationale Française étant en escale en Norvège au moment du salon, la société brestoise, qui assure la maintenance de ces navires, en a profité pour développer ses contacts.
Toujours dans le cadre du développement des activités à l'export, Bretagne Pôle Naval sera présent au salon Europort, à Rotterdam, du 3 au 6 novembre.