Pêche
Brexit : malgré l’accord, l’inquiétude demeure dans la pêche française
ABONNÉS

Actualité

Brexit : malgré l’accord, l’inquiétude demeure dans la pêche française

Pêche

Autorités tatillonnes, concurrence des pêcheurs néerlandais : deux semaines après avoir obtenu un accord sur la pêche dans le cadre du Brexit et poussé un ouf de soulagement, les marins français espèrent voir disparaître de nombreuses zones d’ombre et leurs inquiétudes avec.

Sur le port de Roscoff, dans le Finistère, l’Écume des jours vient d’accoster sous un grand soleil. Le chalutier de 21 mètres revient d’une campagne de pêche de six jours dans les eaux britanniques. « Tout s’est bien passé », assure Eddy Karouche, aux commandes du navire dont les cales sont remplies de lottes, merlans, limandes, cardines et soles.

Cependant, selon lui, les bateaux des gardes-côtes anglais étaient nombreux en mer. « Avant, on les voyait un peu moins ; là ils montrent qu’ils sont présents », avance-t-il.

Surtout, il n’a pas encore pu retourner dans la zone des 6-12 milles au large des côtes britanniques, très poissonneuses

Pêche