Croisières et Voyages
The Bridge 2017 : Le projet s’affine

Actualité

The Bridge 2017 : Le projet s’affine

Croisières et Voyages

Le projet de course transatlantique entre le paquebot Queen Mary 2 et de grands trimarans, prévu en juin 2007 entre Saint-Nazaire et New York, monte en puissance. Dimanche, les parties prenantes à cette aventure ont fait le point au Salon Nautique de Paris, en présence notamment François Gabart et Yves Le Blévec, deux des skippers qui ont manifesté en premier leur intérêt. « The Bridge 2017, c’est un défi extraordinaire lancé par le plus fabuleux des paquebots transatlantiques aux plus grands et rapides des multicoques de courses océaniques », a expliqué Patrick Boissier. Patron des Chantiers de l’Atlantique lorsque ceux-ci ont livré en décembre 2003 le Queen Mary 2 à son armateur, la compagnie britannique Cunard, l’actuel président du Groupement des Industries de Construction et Activités Navales (GICAN) a également rappelé que cette course s’inscrivait dans un projet plus vaste : célébrer le centenaire du débarquement, en particulier à Saint-Nazaire et Brest, des soldats américains venus combattre en France à la fin de la première guerre mondiale. « On le sait trop peu, mais à partir du 23 juin 1917, plus de deux millions d'hommes venus des États-Unis d’Amérique ont débarqué dans nos ports français. En juin 2017, au-delà de la course, nous allons donc commémorer le centenaire de cet événement marquant de l’Histoire, en présence des plus hautes autorités de nos deux pays ».

 

Présentation du projet au Nautic (© : THE BRIDGE 2017)

Présentation du projet au Nautic (© : THE BRIDGE 2017)

 

Concrètement, l’association négocie actuellement avec Cunard l’affrètement du paquebot, qui accueillera pendant la course de nombreuses entreprises participant à un « séminaire international du centenaire ». Un mouvement « sans précédent », sur lequel a insisté Francis Vallat, vice-président de The Bridge 2017 et président du comité de soutien, en énumérant la longue liste des partenaires déjà impliqués au cœur de cette grande manifestation maritime.

 

(© : THE BRIDGE 2017)

(© : THE BRIDGE 2017)

 

Comme pour toutes les compétitions à la voile, il y aura un PC Course, et il sera installé sur le Queen Mary 2 afin que le grand public puisse suivre en direct le transatlantique se mesurer aux multicoques géants. Avec un coup d’envoi prévu le 24 juin 2017 dans l’estuaire de la Loire, où Damien Grimont, qui a eu l’idée de ce défi hors normes, se projette déjà en imaginant « les mâts de Sodebo, Macif, Actual et Spindrift 2 culminer à quelques mètres du tablier du pont de Saint-Nazaire », là où le QM2 est né il y a 12 ans. « C’est un projet qui fait rêver et autour duquel nous allons déployer un ambitieux programme pédagogique, dans les écoles, collèges et lycées, tout au long de l’année scolaire 2016-2017. L’Histoire liée au débarquement américain de 1917, la voile, la musique et le basket en seront les piliers », explique-t-il.

 

Le Queen Mary 2 quittant Saint-Nazaire en décembre 2003 (© : MER ET MARINE - V. GROIZELEAU)

Le Queen Mary 2 quittant Saint-Nazaire en décembre 2003 (© : MER ET MARINE - V. GROIZELEAU)

 

La course va donc s’inscrire dans un grand évènement visant à célébrer l’amitié franco-américaine et qui se déroulera dans plusieurs villes. A Brest, le 21 juin, alors que la cité vivra au rythme d’une fête de la musique très emprunte de jazz, une revue navale est prévue avec les marines des pays impliqués dans la première guerre mondiale. Cette armada sera rejointe par le Queen Mary 2, qui appareillera de Southampton le 22 juin et sera escorté par des bâtiments militaires à partir de la pointe Bretagne. Le navire rejoindra ensuite Saint-Nazaire, pour la première fois depuis sa livraison, et y retrouvera les maxi-trimarans participant à la course. Ceux-ci seront d’abord accueillis du 15 au 17 juin à Nantes, où il seront au centre d’une grande fête, concerts de jazz et matchs de basket étant prévus sur les bords de Loire.

 

(© : THE BRIDGE 2017)

(© : THE BRIDGE 2017)

 

Puis les voiliers redescendront le fleuve afin de retrouver le liner de Cunard et s’élancer le 24 juin vers New York. Alors que le Queen Mary 2, long de 345 mètres, peut filer à 30 nœuds, les multicoques parviendront-t-ils à le dépasser pendant la traversée de l'Atlantique ? C’est toute la question et la réponse interviendra entre le 1er et le 3 juin, avec le mythique pont de Verrazano comme juge de paix.

Ensuite, la fête pourrait s’achever de nouveau en France, un retour des trimarans pour une grande fête à Vannes et Lorient, là où ils ont été étudiés, dessinés et construits, étant à l’étude. 

Cunard Port de Nantes Saint-Nazaire