Marine Marchande
Brittany Ferries finalise la commande de son navire au GNL
ABONNÉS

Focus

Brittany Ferries finalise la commande de son navire au GNL

Marine Marchande

« Le GNL, c’est une histoire qui a commencé en 2009 chez Brittany Ferries. C’est dans nos gênes ». Directeur du pôle armement et opérations maritimes et portuaires de la compagnie bretonne, Frédéric Pouget et son équipe réfléchissent depuis quelques années déjà à cette nouvelle génération de propulsion. Le GNL remplit en effet toutes les conditions posées par le cadre règlementaire international en termes d’émissions d’oxydes de soufre (SOx) mais est également plus vertueux que le gasoil dans le domaine des oxydes d’azote (NOx), des particules et du C02.

« Il a donc été naturel pour nous de penser à équiper nos navires de ce type de propulsion. Nous avons réfléchi à la possibilité de rétrofiter une partie de notre flotte existante. C’était techniquement possible, mais il s’est avéré que le coût et la longueur des travaux rendaient ces projets extrêmement difficiles à mener. En revanche, nous avons rapidement travaillé sur un projet de navire neuf au GNL ».

Conçu avec le bureau d'études de STX France 

Pour cela, l’équipe de Brittany Ferries se tourne vers STX France, « son partenaire historique ». Pegasis, premier projet de ferry au GNL pour remplacer le Bretagne, est lancé. Mais il ne peut aboutir faute de financement et est abandonné en 2014.« Nous ne nous sommes pas découragés. Même si le GNL est plus cher, c’est la

Brittany Ferries | Actualité de la compagnie maritime bretonne