Marine Marchande
Brittany Ferries installe des systèmes Wärtsilä d'optimisation énergétique

Actualité

Brittany Ferries installe des systèmes Wärtsilä d'optimisation énergétique

Marine Marchande

Une économie de 4% de combustible en optimisant la consommation énergétique : c’est le résultat obtenu en six mois sur le ferry Cap Finistère de Brittany Ferries après l’installation des système Trim et Speed, développés par Eniram, une filiale de Wärtsilä Voyage. « Nous avons commencé nos discussions avec Brittany Ferries en 2016 après que nous ayons installé nos systèmes d’optimisation d’énergie sur des navires de La Méridionale et de Corsica Linea », détaille Andrew Rayner, directeur commercial chez Wärtsilä Voyage interrogé par Mer et Marine.

Pour Brittany Ferries, une solution sur mesure a été trouvée, dans laquelle l’armement et Wärtsilä ont mis en place ensemble une méthode pour identifier et calculer les économies pouvant être réalisés sur les navires de la flotte. « C’est une solution originale que nous avons créée pour Brittany Ferries, qui souhaitait commencer par un petit investissement ».

Une fois cette phase d'étude réalisée, le système de Wärtsilä a été installé sur le Cap Finistère à la faveur d’un arrêt technique en 2018. « Il repose sur des ordinateurs de qualité industrielle, connectés aux systèmes et capteurs embarqués (navigation, machine, automates, stabilisateurs…) ainsi que sur des capteurs supplémentaires placés sur la coque ». L’ensemble des données recueillies est ensuite analysé, en prenant en compte l’hydrodynamique spécifique du navire, les conditions météo, les mouvements et l’ensemble des paramètres du voyage. L’algorithme va ensuite donner des conseils sur le régime moteur ou la route à adopter pour optimiser la consommation.

« Il y a des consoles au pont et à la machine. L’interface se présente sous forme d’un feu tricolore qui donne des indications en temps réel. Evidemment l’équipage, qui a été formé à l’utilisation du système, est libre de le suivre ou pas ». L’ensemble des données est envoyé en même temps au centre Wärtsilä qui va étudier en détails les profils et données d’exploitation pour pouvoir en donner une analyse fine.

Les premiers résultats sur le Cap Finistère sont concluants : « le calcul des 4% d’économie prend en compte non seulement les données envoyées par le navire mais également des facteurs structurels comme l’usure des équipements ou le fouling de la coque ». Le système va désormais être installé sur le Pont-Aven et le Galicia dans les semaines à venir. Suivront les Mont St Michel et Armorique. Des investissements maintenus par Brittany Ferries malgré le contexte économique très compliqué.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

Brittany Ferries | Actualité de la compagnie maritime bretonne