Marine Marchande
Brittany ferries : La bataille du transmanche et la conquête de l'Espagne

Reportage

Brittany ferries : La bataille du transmanche et la conquête de l'Espagne

Marine Marchande

La compagnie bretonne a annoncé cette semaine ses résultats pour l'exercice 2009/2010 et ses ambitions futures. Dans un contexte difficile, marqué par une très forte concurrence en Manche et les effets encore perceptibles de la crise sur les consommateurs, Brittany Ferries résiste plutôt bien. L'an dernier, son chiffre d'affaires a atteint 344.4 millions d'euros, soit 3.7% de mieux qu'en 2009. Dans le détail, les ventes de traversées et prestations aux passagers ont rapporté 196.8 millions d'euros, le fret 77.1 millions d'euros, les ventes à bord 63.2 millions d'euros et le reste des activités 7.3 millions d'euros. Malgré la hausse de l'activité, le dernier exercice s'est soldé par un résultat négatif de plusieurs millions d'euros, soit une seconde année déficitaire pour la compagnie (-5.6 millions d'euros pour l'exercice 2008/2009). Cette situation s'explique notamment par le cours de la Livre sterling, qui reste toujours très bas par rapport à celui de l'euro. Malgré tout, l'armement reste confiant et parie sur le standard élevé de ses services comme la réorganisation de ses lignes, ainsi que les nouveaux marchés. Ne cédant pas aux sirènes de la guerre des prix, Brittany Ferries a même relevé ses tarifs l'an dernier, condition indispensable au maintient de la qualité de ses prestations.

Le Pont Aven  (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)
Le Pont Aven (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)

Sous la barre des 2 millions de passagers en Manche

Coeur de métier de l'armement de Roscoff, dont l'activité première consiste à transporter des passagers britanniques en France et en Espagne, l'embarquement de passagers a marqué l'an dernier un léger repli, avec 2.517 millions de clients accueillis, soit 2.1% de baisse par rapport à l'année précédente (-1% en passagers payants). La plus forte baisse concerne Cherbourg (vers Poole et Portsmouth), avec une chute de 20% (400.631 passagers) consécutive au désarmement du Barfleur en février dernier. Le retrait de ce navire, qui a finalement été remis en service le mois dernier, a provoqué une perte de plus de 100.000 passagers. La ligne Roscoff-Plymouth est également en retrait de 6.9% (387.791 passagers) en raison notamment d'une baisse du nombre de traversées. Alors que le service Saint-Malo - Portsmouth s'est légèrement contracté (408.423 passagers, -1.4%), seule la liaison principale de la compagnie, entre Caen et Portsmouth, a affiché un trafic positif, avec une hausse de 1.5% (1.018.461 passagers). Mais cela ne suffit pas à compenser les autres baisses, faisant que Brittany Ferries a vu son activité touristique reculer en Manche de 5.3%. Sur ce

Brittany Ferries | Actualité de la compagnie maritime bretonne