Marine Marchande
Brittany Ferries : Le Cotentin bloqué quatre jours à Cherbourg

Actualité

Brittany Ferries : Le Cotentin bloqué quatre jours à Cherbourg

Marine Marchande

Une situation confuse entre la compagnie bretonne et la CFDT a provoqué l'arrêt durant quatre jours du tout nouveau fréteur de Brittany Ferries. Immobilisé à Cherbourg depuis vendredi, le Cotentin devrait reprendre cet après-midi ses rotations vers la Grande-Bretagne. Deux problèmes semblent être à l'origine de ce blocage. Le premier concerne un délégué syndical CFDT de Brittany Ferries, faisant actuellement l'objet d'une procédure de licenciement. La direction lui reproche d'avoir « mis en cause la sécurité des navires et les compétences des marins » dans une lettre adressée au président de Brittany Ferries et reprise par la presse locale. Pour mener à bien la procédure de licenciement, la direction avait besoin de l'aval des Affaires Maritimes. Après cinq semaines d'enquête, les « Affmar » ont finalement donné leur accord jeudi dernier. Des votes spontanés se seraient alors organisé à bord des navires, les navigants étant appelés à se prononcer sur une éventuelle grève de soutien. Toutefois, au cas du délégué menacé se serait mêlé celui du Plan Horizon 2010, présenté le 21 décembre et actuellement en cours de négociation. Destiné à améliorer la compétitivité de l'armement et à réduire les coûts, ce projet propose, notamment, d'ajouter sept jours de travail par an aux navigants.

« Coup dur » pour la liaison vers l'Espagne

Face au risque de voir éclater un mouvement social dans la flotte, la direction a souhaité prendre de court le syndicat. Sur tous les bateaux, les commandants ont reçu une lettre à transmettre aux équipages. « Nous avons demandé que soit organisé un référendum sur le thème : Etes-vous pour la continuité de l'activité pendant la période de négociation sur le plan Horizon 2010. Tous les bateaux ont voté la poursuite du travail, sauf le Cotentin », explique-t-on à Roscoff, au siège de la compagnie, où l'on évoque une situation « très confuse ».
Le conflit tombe, en tous cas, à un très mauvais moment, alors que Brittany Ferries tente de se développer le week-end sur le marché du fret entre la Grande-Bretagne et l'Espagne. Après avoir été contraint d'annuler deux rotations en raison du mauvais temps, l'armement n'a pas assuré, ce week-end, son service entre Poole et Santander. Depuis sa mise en service, le 26 novembre, le Cotentin n'a donc réalisé que quatre allers-retours, trop peu pour bénéficier d'une visibilité suffisante et convaincre massivement les transporteurs de préférer la voie maritime à la route. Or, pour que la ligne se développe, la fiabilité du service est essentielle. « Le bateau a raté une nouvelle rotation vers l'Espagne. C'est un coup dur car le navire est en période de neuvage et il doit être vu. Commercialement c'est difficile. Les clients ne comprennent pas ce qui se passe et ne vont pas nous attendre pour aller voir ailleurs ».
Flambant neuf, le Cotentin a été spécialement conçu pour le transport du fret. Construit par les chantiers Aker Yards d'Helsinki, le navire affiche une capacité de 120 camions. Grâce à ce nouveau fréteur, qui doit permettre aux transporteurs de faire transiter leurs camions le dimanche en évitant la France, Brittany Ferries espère tripler son trafic vers l'Espagne d'ici 2009.

Brittany Ferries