Marine Marchande
Brittany Ferries : le Normandie équipé de scrubbers à Santander

Actualité

Brittany Ferries : le Normandie équipé de scrubbers à Santander

Marine Marchande

Sous la maîtrise d’œuvre de STX France, en charge de l’intégration de scrubbers sur la flotte de Brittany Ferries, le premier navire de la compagnie bretonne équipé de ce système de lavage de fumée est en cours de transformation à Santander. Les travaux sont menés par Astander en vue d’une remise en service du navire début janvier. Mi-janvier, ce sera au tour du Cap Finistère de passer par le chantier espagnol, où une équipe de STX France supervise la mise en place des scrubbers. Pour le reste de la flotte, des appels d’offres sont en cours afin de déterminer le ou les chantiers qui réaliseront les modifications, nécessitant un arrêt technique de deux mois à deux mois et demi selon les navires. Alors que les travaux doivent débuter mi-mars sur le Barfleur, la compagnie prévoit d’équiper l'Armorique, le Mont St Michel et le Pont Aven à partir de l’automne 2015.

 

Image du Normandie diffusée hier sur la page Facebook "Tous solidaires avec Brittany Ferries" (© DR)

Image du Normandie diffusée hier sur la page Facebook "Tous solidaires avec Brittany Ferries" (© DR)

 

Un investissement de 90 millions d’euros

 

La mise en place des systèmes de lavage de fumée va se traduire par une modification visuelle des navires, dont les cheminées seront plus volumineuses. Elle permettra à la compagnie de se conformer à l’entrée en vigueur, au 1er janvier 2015, de la nouvelle règlementation sur les émissions de soufre des navires exploités en Manche, mer du Nord et Baltique. L’intégration de scrubbers sur six navires représente un investissement de 90 millions d’euros pour Brittany Ferries, qui a choisi cette solution après l’ajournement de son projet de transition énergétique basé sur le recours à une propulsion au GNL. En plus de la construction du ferry Pegasis, tombée à l'eau, celle-ci devait être mise en place sur les navires les plus récents (Armorique, Mont St Michel et Pont Aven), seuls les Normandie, Barfleur et Cap Finistère devant initialement être dotés de scrubbers.

 

Le Cap Finistère sera le second navire équipé (© MICHEL FLOCH)

Le Cap Finistère sera le second navire équipé (© MICHEL FLOCH)

 

Des aides de l’ADEME et des collectivités locales

 

Pour soutenir l’armement de Roscoff, l’Etat, via l’ADEME, vient d’octroyer une aide de 3.6 millions d’euros (dont 1.2 million de subvention, le reste étant constitué d’avances remboursables) dans le cadre d’un appel à projets sur les ferries propres. Cette aide incitative servira à financer une partie des travaux du Normandie. Brittany Ferries ne peut en revanche pas prétendre à une mesure similaire pour les navires suivants, qui seront équipés de scrubbers après l’entrée en vigueur de la nouvelle règlementation. La compagnie espère néanmoins pouvoir bénéficier, par la suite, du nouvel appel à projets sur les ferries propres, qui sera doté de 80 millions d’euros et lancé normalement vers novembre 2015. En attendant, une aide de 4 millions d’euros a été attribuée par la région Bretagne à la société d’économie mixte propriétaire des ferries bretons exploités par la compagnie. Et il devrait en être prochainement de même en Normandie pour la SEM possédant les navires « normands ». Même s’il ne s’agit que d’avances remboursables, ces aides sont présentées comme très importantes par rapport aux banques pour lever des emprunts. 

Brittany Ferries