Marine Marchande
Brittany Ferries : « Louis Dreyfus est un concurrent sérieux »

Actualité

Brittany Ferries : « Louis Dreyfus est un concurrent sérieux »

Marine Marchande

A Roscoff, au siège de Brittany Ferries, on observe avec attention la montée en puissance dans le transmanche de LD Lines. La filiale du groupe Louis Dreyfus Armateurs a, en effet, annoncé le positionnement d'un second navire au Havre dès le mois de novembre. Comme le Norman Spirit, opéré depuis fin 2005, il assurera la rotation vers Portsmouth en semaine. Avec ce second bateau, LD Lines se fixe pour objectif d'atteindre, en 2009, 500.000 passagers et 70.000 pièces (contre 35.000 l'an passé). Or, la liaison Le Havre-Portsmouth est directement concurrente de la liaison Ouistreham-Portsmouth, opérée par Brittany Ferries. Il s'agit, aussi, de la principale ligne de BAI, avec 1.05 million de passagers l'an passé et 125.000 pièces de fret. L'armement breton y opère Les Mont-Saint-Michel et Normandie, ainsi que le Coutances, remplacé à Cherbourg par le Cotentin et redéployé à Caen pour renforcer le service fret. « Nous constatons que Louis Dreyfus renforce ses positions au Havre comme à Dieppe. C'est un concurrent sérieux et une concurrence directe que nous observons avec beaucoup d'attention », explique-t-on à Roscoff, où l'on considère toutefois que le développement de LD Lines en Manche centrale constitue une « concurrence loyale ».

BAI a-t-elle raté l'occasion de s'implanter au Havre?

En 2005, lorsque P&O a cessé d'opérer au départ du Havre, Brittany Ferries avait songé à s'y installer, avant d'y renoncer. Louis Dreyfus Armateurs y avait alors installé son premier ferry, le Norman Spirit, avant de décrocher l'année suivante la délégation de service public entre Dieppe et Newhaven puis d'annoncer, en 2007, le renforcement de son service au Havre. Face à cette ascension de LDA, regrette-t-on, chez Brittany Ferries, de ne pas s'être jeté à l'eau à l'embouchure de la Seine et d'avoir repris la ligne de P&O ? « On ne regrette pas. Le Havre nous intéressait mais les bateaux de P&O ne correspondaient pas à nos attentes, notamment en matière de capacité ». Devant l'émergence d'un nouveau challenger hexagonal, qui s'ajoute au renforcement d'Irish Ferries sur Cherbourg, la compagnie fait des efforts sur le fret et compte toujours sur la qualité du service, qui fait depuis longtemps sa renommée. « Brittany Ferries n'est pas une compagnie de luxe mais une compagnie premium, avec des équipages 100% français, alors qu'LD Lines a des équipages internationaux. Les Anglais viennent chez nous pour la qualité des services, des horaires et de la restauration. Ca ne veut pas dire que Louis-Dreyfus offre de mauvais services ou des horaires désorganisés, mais ce qui est certain, c'est qu'il y a une "patte" Brittany Ferries, que la clientèle anglaise connaît et apprécie ».
En 2007, Brittany Ferries a transporté plus de 2.6 millions de passagers, 808.000 voitures de tourisme et 235.000 camions et remorques.

Brittany Ferries | Actualité de la compagnie maritime bretonne