Marine Marchande
Brittany Ferries : Précisions de Jean-Marc Roué sur le pavillon du Connemara

Actualité

Brittany Ferries : Précisions de Jean-Marc Roué sur le pavillon du Connemara

Marine Marchande

Brittany Ferries a annoncé l’affrètement d’un navire, baptisé Connemara, pour servir, à partir de fin avril, les lignes entre Roscoff, Cork et Santander. Dans un premier temps, celui-ci battra pavillon chypriote et emploiera des marins communautaires. Un choix qui a été validé par les élus du personnel, à qui la direction a assuré que le navire rejoindrait le pavillon français d'ici trois ans.

« Nous avons toujours voulu nous développer même dans un contexte de crise. C'est ce que nous avons fait avec le Cap Finistère ou l'Etretat au Havre et c'est ce que nous faisons ici avec l'ouverture de cette nouvelle ligne qui intervient dans le cadre du Brexit et d'une livre sterling très basse », rappelle Jean-Marc Roué, président du conseil de surveillance de Brittany Ferries. « Nous devons concilier cette volonté de développement avec le fait de ne pas prendre de risques pour nos salariés et nos actionnaires. Nous avons donc décidé de trouver sur le marché un navire correspondant à notre budget. Il bat actuellement pavillon chypriote, nous ne connaissons pas encore la nationalité des marins. Mais ce qui est sûr, c'est qu'à terme, notre ambition est qu'il rejoigne le pavillon français comme tout le reste de notre flotte. Ce que nous voulons, c'est pérenniser les emplois des marins français. Il nous paraît donc plus socialement responsable d'être en mesure de proposer des postes assurés sur une ligne éprouvée que de fonctionner avec des CDD et de prendre le risque de susciter des faux espoirs à des navigants en cas d'échec. C'est pour celà que nous avons pris des engagements fermes à l'échéance des trois ans ».

 

Brittany Ferries | Actualité de la compagnie maritime bretonne