Marine Marchande
Brittany Ferries prépare le développement du fret avec le M/V Cotentin

Actualité

Brittany Ferries prépare le développement du fret avec le M/V Cotentin

Marine Marchande

La compagnie maritime bretonne touchera, à l'automne prochain, le M/V Cotentin, un navire spécialement conçu pour le fret. La construction de ce nouveau ferry, qui a débuté en juin dernier, se poursuit chez Aker Yards, en Finlande. D'une longueur de 165 mètres, le Cotentin disposera de 120 cabines et pourra embarquer 120 ensembles routiers, soit deux fois et demi la capacité du Coutances, qu'il remplacera dans quelques mois. Il sera déployé en semaine sur la ligne Cherbourg-Angleterre et le week-end entre l'Espagne et l'Angleterre. Avec ce bateau, Brittany Ferries souhaite disposer d'une unité répondant aux évolutions du marché mais aussi proposer une alternative au passage des camions par le détroit du Pas-de-Calais : « Le Cotentin constitue un moyen très fiable, rapide et sûr, non seulement pour faire économiser des kilomètres aux transporteurs mais également pour permettre aux chauffeurs d'effectuer leur pose réglementaire dans d'excellentes conditions sans passer par Calais », explique Fabrice Vennarucci, directeur du fret de l'armement. Fin 2007, le Cotentin, capable de filer 23 noeuds, sera le plus grand et le plus rapide fréteur en service en Manche. Il sera également opéré, le week-end, vers l'Espagne : « C'est un choix stratégique. Tous les ingrédients sont rassemblés pour favoriser cette réussite : un navire de grande capacité, rapide et d'autre part, pour les transporteurs, une interdiction de circuler le weekend en France et au Pays Basque espagnol. Il est donc judicieux de proposer ce service entre l'Espagne et le Royaume-Uni pour les marchandises. La demande est forte et le Cotentin, en proposant un départ du dimanche matin du nord de l'Espagne permettra à la clientèle britannique d'être livrée avec une journée d'avance sur le transport terrestre ». Vers la péninsule ibérique, Brittany Ferries vise un trafic de 12.200 véhicules industriels en 2009, contre 4541 l'an passé.

Le fret, seconde activité de Brittany Ferries

Avec 22%, le fret est aujourd'hui la seconde activité de Brittany Ferries, loin derrière le transport de passagers (56%), auquel il faut ajouter les ventes à bord (21%). Malgré une croissance inférieure à celle enregistrée dans le Pas-de-Calais, où SeaFrance et P&O bénéficient à plein de l'explosion des importations britanniques, le fret se développe sur l'ensemble de la Manche entre 2003 et 2006. Selon Fabrice Vennarucci : « Le fret a connu une progression de volume de 23,5% alors que le marché total transmanche n'a cru que 14,5 %. Il n'en demeure pas moins que notre secteur Manche Ouest a des parts de marché à reconquérir ». En trois ans, la part du fret est passée de 20 à 22% de l'activité globale de Brittany Ferries, soit 4000 véhicules supplémentaires.
Le Cotentin représente un investissement de 85 millions d'euros et permettra l'embauche de 31 nouveaux marins français. Il sera suivi fin 2008 par un navire dérivé, l'Armorique. Conçu comme un ferry classique avec une forte capacité en passagers, ce navire sera identique au Cotentin de la quille au pont 5. Destiné à la ligne Roscoff - Plymouth, il disposera de 250 cabines et pourra embarquer 1500 passagers, 470 voitures et 65 camions. Jusqu'à sa mise en service, Brittany Ferries a affrété le Duke of Scandinavia, rebaptisé Pont-L'Abbé.
Ayant réalisé un chiffre d'affaires de 379.4 millions d'euros en 2006, Britanny Ferries détient 9.7% de parts de marché passagers et 5,8% parts de marché fret sur le traffic transmanche.
________________________________________________

- Voir les fiches techniques des navires de Brittany Ferries

Brittany Ferries