Marine Marchande
Brittany Ferries : Résultats en baisse pour l'exercice 2008

Actualité

Brittany Ferries : Résultats en baisse pour l'exercice 2008

Marine Marchande

La compagnie bretonne a réalisé, l'an dernier, un chiffre d'affaires de 374.5 millions d'euros, soit 8.2 millions d'euros de moins qu'en 2007. Le résultat net de l'armement, bien que restant positif, a fortement décru, n'atteignant que 4.5 millions d'euros (37 millions d'euros en 2007). Dans un marché global de la Manche Ouest et Centrale en progression, Brittany Ferries a transporté 2.734 millions de passagers (+2.8%), 823.000 voitures de tourisme (+6.4%) et 232.000 pièces de fret (-1.5%). Sur les liaisons vers l'Irlande, la compagnie enregistre une baisse de 3.2% en passagers mais une hausse de 1.5% en véhicules de tourisme et une progression de 9.9% sur le fret. Concernant les lignes vers l'Espagne, tous les voyants sont au vert : + 14,2 % en passagers, + 16,6 % en véhicules tourisme, + 109,4 % en fret (consécutivement à la mise en service du fréteur Cotentin).
Sur son marché, Brittany Ferries occupent confortablement la position de leader, avec 78,6 % des parts de marché passagers, 76,2 % en véhicules de tourisme et 72,2 % en véhicules fret.
Concernant le chiffre d'affaires, 202.4 millions d'euros ont été générés par le transport et les prestations touristiques aux passagers, 76.2 millions d'euros ont été dégagés par les services à bord, 90 millions d'euros par le fret et 5.9 millions par des activités diverses.

Transmanche : 8 millions de passagers perdus en 10 ans

« Malgré un marché concurrentiel accru, un prix des soutes très élevé et, dès le début de l'été 2008, une baisse de la Livre pénalisante, les résultats positifs de l'exercice témoignent de l'efficacité de la stratégie et de la politique commerciale menées par la Compagnie », affirme Brittany Ferries. Pour l'armement breton : « Le paysage des échanges touristiques et de marchandises entre les deux côtés de la Manche a significativement évolué au cours des 10 dernières années : La suppression des ventes hors taxe en 1999, le développement des compagnies aériennes régionales et d'Eurostar et la poursuite de la croissance des trafics de fret, y ont largement contribué. Au cours des trois dernières années, exception faite du ferroviaire, les trafics des différents modes de transport ont évolué de manière plus stable ».
A l'échelle globale des relations Transmanche, le secteur maritime (y compris navettes Eurotunnel) a perdu en activité tourisme près de 4 % l'an entre 1998 et 2008 (- 8 millions de passagers en 10 ans). En revanche, il a progressé de 5 % l'an pour les trafics de camions. Le secteur ferroviaire (Eurostar + trains de marchandises) a progressé de 4 % l'an en voyageurs entre 1998 et 2008 et de 6 % l'an au cours des trois dernières années. Le trafic marchandises a, quant à lui, régressé de 9 % l'an entre 1998 et 2008, tendance identique ces trois dernières années. De son côté, le secteur passagers aérien a progressé de 6 % l'an au cours des 10 dernières années. « Dans ce contexte, Brittany Ferries a consolidé ses activités passagers en faisant progresser significativement ses parts de marché, et depuis 2003 a développé ses activités fret à un rythme supérieur à celui de l'ensemble du marché transmanche ».

Evolution du marché en Manche Ouest

A l'échelle du secteur Manche Ouest (ports situés à l'ouest du détroit du Pas de Calais de Dieppe à Roscoff), l'actualité a été parquée par le retrait de la compagnie P&O en 2004 et 2005 et l'arrivée de nouveaux opérateurs. Le trafic passagers qui était supérieur à 4 millions en 2004 s'est stabilisé à un peu plus de 3 millions depuis trois ans. La clientèle excursionniste, qui constituait une part importante des activités de P&O, a progressivement chuté depuis la fin de l'autorisation des ventes hors taxe. Cette clientèle s'est recentrée sur l'offre régionale des opérateurs aériens à destination de la France mais également vers l'ensemble des destinations de l'Europe du Sud et de l'Est. « Brittany Ferries, partenaire historique des régions du Grand Ouest a toujours accentué ses efforts commerciaux pour le développement des marchés porteurs de retombées touristiques pour ces Régions. C'est cette politique qui a permis de préserver le volume de ses activités passagers tout au long de cette période », souligne la compagnie.
Dans le domaine du fret, la barre de 200.000 camions a été franchie en 2004, deux tiers étant transportés par la compagnie française. D'autre part, Brittany Ferries a ouvert avec succès, fin 2007, une nouvelle ligne entre Poole (Grande-Bretagne) et Santander (Espagne) assurée une fois par semaine par le Cotentin, dédié exclusivement au fret (6 000 camions). « La politique commerciale menée pour atteindre ces résultats permet à Brittany Ferries d'assurer le renouvellement de sa flotte et de cultiver ses savoir-faire pour le plaisir du voyage. Ces acquis seront déterminants pour faire face à la nouvelle donne économique ». Pour l'entreprise, l'année a débuté avec la mise en service d'un nouveau ferry, l'Armorique, exploité sur la ligne Roscoff - Plymouth.

Brittany Ferries | Actualité de la compagnie maritime bretonne