Construction Navale
Brittany Ferries : Saint-Nazaire ne pourra pas construire le successeur du Bretagne
ABONNÉS

Actualité

Brittany Ferries : Saint-Nazaire ne pourra pas construire le successeur du Bretagne

Construction Navale
Marine Marchande

Le successeur du ferry Bretagne ne verra pas le jour aux Chantiers de l’Atlantique, d’où son vieil aîné est sorti en 1989. A Saint-Nazaire, on indique ne pas avoir la possibilité de répondre au souhait de Brittany Ferries de faire réaliser ce navire dans l’estuaire de la Loire. En cause, un plan de charge trop plein pour permettre d’intercaler entre deux gros paquebots - même en sous-traitant tout ou partie de la coque - le futur ferry breton, qui doit rejoindre la flotte de l’armateur de Roscoff en 2022. Dans ces conditions, la compagnie n’aura d’autre choix que de faire construire son bateau dans un chantier étranger, comme c’est le cas actuellement avec le Honfleur, en achèvement chez FSG en Allemagne.

Pour mémoire, les Chantiers de l’Atlantique connaissent actuellement un niveau d’activité inédit depuis les années 60/70. Après la livraison la semaine dernière du MSC Bellissima (F34), leur carnet de commandes comprend actuellement 10 paquebots en contrats fermes et au moins 4 autres en option. Tous sont à livrer d’ici la fin 2026. S’y ajoute la récente notification des quatre

Brittany Ferries | Actualité de la compagnie maritime bretonne Chantiers de l'Atlantique | Toute l'actualité des chantiers de Saint-Nazaire