Marine Marchande

Actualité

Brittany Ferries : Vers une sortie de crise

Soulagement chez Brittany Ferries après un week-end ponctué de négociations marathons entre la direction et les syndicats des personnels d’exécution, suite aux différents mouvements sociaux et à l’immobilisation de toute la flotte depuis vendredi dernier. A la suite d’une réunion dans la soirée de dimanche, un terrain d’entente a été trouvé et les navires pourraient repartir dans la semaine, après la signature d’un accord-cadre, qui devrait intervenir ce lundi soir.

Tous les navires de la compagnie bretonne sont actuellement à quai : l’Armorique à Roscoff, le Pont-Aven à Brest, le Cap Finistère à Santander, le Bretagne à Saint-Malo, le Normandie à Caen-Ouistreham, les Cotentin, Normandie Express et Mont-St-Michel à Cherbourg. A l’origine, ces immobilisations étaient liées à un mouvement de grève de 24 heures, voté jeudi soir à bord de chacun des navires. Au cœur des revendications, la suppression de deux primes dans le cadre du plan d’austérité mis en place par Brittany Ferries. Vendredi, la direction de la compagnie, dans un communiqué, annonçait à ses clients ne plus pouvoir assurer les traversées et que les bateaux resteraient à quai. Alors même que les marins avaient voté la reprise du travail pour la journée de samedi.  Une situation tendue donc, au début du week-end, notamment pour les marins à bord des navires immobilisés, qui n’ont pu se restaurer à bord, la direction ayant fermé l’accès aux frigos des navires.

Après une première réunion samedi, la situation ne semblait pas évoluer. Mais la rencontre de dimanche a été plus fructueuse. « Chacun a fait un pas en avant et le dialogue s’est renoué », salue Stéphane Leverger, de la CGT. La direction a accepté de faire un geste sur les indemnités et sur un partage avec l’ensemble du personnel en cas de retour des bénéfices. Elle a également annoncé la réouverture des frigos pour les personnels sur les navires à quai. De leur côté, les syndicats ont repris le dialogue sur le temps de travail et les congés dans le cadre du plan d’austérité. « Nous sommes soulagés et agréablement surpris par les avancées de la direction. Nous devrions pouvoir signer un accord-cadre reprenant formellement les termes de nos négociations dans la soirée de lundi. Les bateaux pourraient repartir dans les jours qui suivent ».

Brittany Ferries