Marine Marchande
Bruxelles accepte l'aide publique à l'autoroute de la mer Montoir - Gijon

Actualité

Bruxelles accepte l'aide publique à l'autoroute de la mer Montoir - Gijon

Marine Marchande

La Commission européenne a annoncé, hier, avoir accepté l'aide publique franco-espagnole destinée à l'autoroute de la mer entre Montoir et Gijon. Ce projet, porté par Louis Dreyfus Armateurs et Grimaldi, doit voir l'ouverture de la ligne au printemps. Dans un premier temps, un ferry du type Sorrento (186 mètres, 2255 mètres linéaires de garages) effectuera trois allers-retours par semaine entre l'estuaire de la Loire et la port espagnol. Destiné à reporter sur des bateaux une partie des camions qui transitent le long de la façade atlantique, cette autoroute maritime bénéficiera, de la part des Etats français et espagnol, d'une aide de 30 millions d'euros sur 4 ans (une convention d'une durée de 7 ans ayant été signée avec les opérateurs).
La décision de Bruxelles lève donc l'une des dernières modalités administratives avant que la ligne puisse être lancée. Outre le feu vert de la Commission sur les aides publiques, le parlement français doit ratifier le traité conclu en mars 2009 par la France et l'Espagne, un document qui vise, pour des raisons environnementales, à développer les liaisons maritimes entre les deux pays. Selon l'AFP, qui a rapporté l'accord de Bruxelles, l'autoroute de la mer va également être subventionnée par l'Europe, à hauteur de 4 millions d'euros.

Louis Dreyfus Armateurs Port de Nantes Saint-Nazaire