Divers
Bruxelles crée une cellule de coordination contre la piraterie

Actualité

Bruxelles crée une cellule de coordination contre la piraterie

Divers

C'est, peut-être, le premier pas vers le déploiement d'une force navale européenne chargée d'assurer la protection des navires civils contre les pirates somaliens. Suite à l'attaque de deux thoniers français et espagnol, la semaine dernière, l'Union Européenne a annoncé hier la création d'une cellule de coordination chargée de soutenir les actions de surveillance et de protection menées par certains Etats membres au large des côtes de la Somalie. Depuis la tentative d'abordage puis l'attaque à la roquette du Drennec, samedi dernier, les pêcheurs français réclament la protection des flottes militaires, à commencer par les unités de la Marine nationale. Cette dernière ne dispose toutefois que de moyens limités en océan Indien. Seuls une frégate, un aviso et un avion de patrouille maritime sont actuellement déployés au nord de cette zone, là où les pirates sont les plus actifs. Dépêchés des moyens supplémentaires sera difficile, la flotte française fonctionnant déjà à flux tendus, devant assurer des missions toujours plus larges avec un nombre toujours plus réduit de navires.
C'est aussi pourquoi Michel Barnier, ministre de la Pêche, souhaite que le problème soit géré au niveau européen.

Piraterie dans le monde | Actualité du brigandage maritime