Pêche
Bruxelles donne son feu vert au plan de développement des flottes de pêche outre-mer

Actualité

Bruxelles donne son feu vert au plan de développement des flottes de pêche outre-mer

Pêche

La Commission européenne a accepté le plan de développement des flottilles de pêche des Départements d'Outre-Mer (DOM), présenté par la France, a indiqué, hier, le ministère de l'Agriculture et de la Pêche. Les travaux avaient été lancés en juin dernier, au cours d'une visite de Dominique Bussereau en Guadeloupe et en Martinique. Pour l'ensemble des DOM, c'est-à-dire La Réunion, la Guyane, la Martinique et la Guadeloupe, les plafonds de flotte passent de 243 836 kW et 29 581 tonneaux de jauge (GT) à 392 365 kW et 35 154 tonneaux de jauge (GT), soit un gain de 63 % en puissance et 23% en jauge. Pour le ministère, « Ce plan permet à la flotte de pêche des DOM de s'adapter à ses évolutions récentes et de conforter son développement compte tenu des ressources halieutiques disponibles ». Paris, qui avait déjà obtenu le maintien des aides nationales à la construction de navires dans les DOM jusqu'au 31 décembre 2006, a par ailleurs obtenu l'aval de Bruxelles pour maintenir ces aides jusqu'au 31 octobre prochain.