Marine Marchande
Bruxelles ouvre une enquête sur SeaFrance

Actualité

Bruxelles ouvre une enquête sur SeaFrance

Marine Marchande

La direction générale de la concurrence de la Commission européenne a annoncé hier l'ouverture d'une enquête sur le plan de recapitalisation de SeaFance. Celui-ci, initié par la SNCF, actionnaire unique de l'armement, porte sur un montant de 223 millions d'euros. La Commission émet des doutes quant à la viabilité de la restructuration. La question de la contribution propre de SeaFrance au plan de restructuration, qui doit normalement être de 50%, pose également question."Une aide au sauvetage et à la restructuration constitue l'une des formes de soutien public les plus déformantes. La Commission doit s'assurer que l'entreprise contribue équitablement à la charge et qu'elle soit viable au bout du compte sans soutien public supplémentaire", a déclaré Joaquin Almunia, le commissaire à la concurrence. Pour mémoire, P&O, un des concurrents de SeaFrance sur le détroit, avait saisi la Commission européenne en mai dernier.

My Ferry Link (ex-SeaFrance)