Défense
Budget 2006 : Défense en hausse, retard confirmé pour Barracuda.

Actualité

Budget 2006 : Défense en hausse, retard confirmé pour Barracuda.

Défense

Le budget 2006, qui table sur une croissance de 2 à 2,5 % l’année prochaine, a été présenté hier par Thierry Breton. Le ministre de l’Economie a annoncé qu’un peu plus de 37 milliards d’euros seraient affectés aux armées (dont les 3,9 milliards d’euros du budget des anciens combattants). Pour la Défense nationale, cette enveloppe représente une augmentation de 3,4 % par rapport au budget 2005 et confirme le respect, pour la quatrième année consécutive, de l’échéancier fixé pour la loi de programmation militaire 2003-2008.
Pour la marine, on retiendra la livraison prévue de 2 Rafale (les 14 autres commandés en 1999 rejoindront leurs flottilles en 2007 et 2008). Une ligne budgétaire est également, et pour la première fois, affectée à la réalisation du second porte-avions. Le choix du design, très probablement inspiré des CVF britanniques (projet Juliette), devrait être annoncé fin octobre. En revanche, les craintes des syndicats de DCN se confirment. Sans surprise, le lancement du programme des six sous-marins nucléaires d’attaque (SNA) du type Barracuda n’interviendra qu’en 2006, alors qu’il était prévu en 2005. Si la notification intervient en fin d’année, le manque à gagner pour les établissements de Cherbourg et d’Indret sera de 600.000 heures de travail. A noter que le budget de la Défense permettra de maintenir les effectifs au niveau de l'exercice 2005, avec une prévision de 30.000 recrutements, toutes armes confondues.

Naval Group | Actualité industrie navale de défense Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française