Défense
Budget 2009 : Ce que peuvent espérer la marine et les industriels

Actualité

Budget 2009 : Ce que peuvent espérer la marine et les industriels

Défense

Dévoilé vendredi dernier, le projet de loi de finances pour 2009 trace les grandes lignes de ce que devraient être, l'an prochain, les livraisons et les commandes de matériels pour la Défense. Comme nous l'écrivions dans notre dernière édition, plusieurs contrats importants concernent la Marine nationale. DCNS devrait se voir notifier le second des six sous-marin nucléaires d'attaque du type Barracuda. Ce bâtiment devrait être opérationnel vers 2020. Sa livraison était prévue 2.5 ans après la tête de série, le Suffren (2017), mais un étalement du programme sera à prendre en compte.

FREMM (© : DCNS)
FREMM (© : DCNS)

Le financement de trois nouvelles frégates multi-missions (FREMM) est également prévu dans le budget. Deux d'entre-elles seront à vocation antiaérienne, ce que le précise le PLF 2009. Elles se substitueront aux troisième et quatrième frégates de défense aérienne du type Horizon, qui devaient remplacer les Cassard et Jean Bart mais dont le coût a éyé jugé trop élevé. Avec les 8 FREMM déjà notifiées en 2005, cela portera le programme à un total de 11 bâtiments. Le remplacement nombre pour nombre des unités de premier rang de la marine (7 F70 ASM, 2 F67 et 2 F70 AA) devrait donc être assuré. Tout comme les Barracuda, les discussions se poursuivent néanmoins sur l'importance de l'étalement du rythme de production.
Par ailleurs, l'Etat ayant renoncé à remplacer les 9 avisos par des FREMM (9 autres frégates étaient initialement prévues), il conviendra d'étudier le remplacement des avisos du type A69. Les réflexions portent sur un bâtiment de second rang économique, à la fois petite frégate et patrouilleur hauturier. Avec sa nouvelle gamme de corvettes Gowind, DCNS espère se placer sur ce marché.

150 nouveaux Scalp Naval doivent être commandés  (© : MBDA)
150 nouveaux Scalp Naval doivent être commandés (© : MBDA)

Programme majeur pour la flotte française, le missile de croisière naval doit être entériné en 2009 avec la commande de 150 Scalp Naval supplémentaires. Développées par MBDA, ces munitions doivent équiper les FREMM à compter de 2013 et les Barracuda à partir de 2017. Elles permettront à la marine de disposer d'une capacité de frappe de précision en profondeur, le Scalp Naval pouvant détruire une cible terrestre située à 1000 kilomètres du porteur. Les 150 nouveaux missiles doivent s'ajouter aux 50 déjà commandés, ce qui constitue une perte de 50 engins par rapport à la cible initiale (250). Le ministère de la Défense et les industriels comptent toutefois sur le marché export pour atteindre cet objectif. La FREMM proposée à la Grèce par DCNS est, par exemple, prévue pour pouvoir embarquer le Scalp Naval.
Alors que les livraisons de missiles Aster se poursuivront pour alimenter les cellules de navires de surface français, on notera que 75 torpilles légères MU90 doivent être remises à la marine en 2009, afin d'équiper ses frégates anti-sous-marines et ses aéronefs.

Rafale Marine (© : MARINE NATIONALE)
Rafale Marine (© : MARINE NATIONALE)

Dassault Aviation devrait, de son côté, signer la quatrième commande de Rafale pour l'Armée de l'air et la marine (14 appareils seront livrés l'an prochain). Une nouvelle tranche de 60 avions doit, selon le PLF 2009, s'ajouter aux commandes de 13, 48 et 59 appareils enregistrées entre 1994 et 2004. Les trois premiers contrats comprenaient 38 Rafale Marine (10 + 16 + 12). Il manque par conséquent 22 avions pour achever le renouvellement de l'aéronautique navale (Les Rafale remplacent les Crusader et les Super Etendard).
L'Armement Air Sol Modulaire, qui fera partie de la palette des nouveaux armements mis en oeuvre sur Rafale, doit être commandé à 1000 exemplaires en 2009 (dotation pour l'Armée de l'air et la marine).

Les deux antennes Syracuse III du Charles de Gaulle (© : JEAN-LOUIS VENNE)
Les deux antennes Syracuse III du Charles de Gaulle (© : JEAN-LOUIS VENNE)

La modernisation des moyens de communication par satellite va, dans le même temps, se poursuivre. Le système interarmées Syracuse III, qui équipe déjà les bâtiments de projection et de commandement, est installé sur les nouvelles frégates de défense aérienne Forbin (livraison en fin d'année) et Chevalier Paul (livraison en 2009). Deux antennes ont, par ailleurs, été embarquées sur le porte-avions Charles de Gaulle durant son grand carénage. Pour l'ensemble des armées, le PLF 2009 prévoit l'acquisition de 60 nouvelles stations Syracuse III (153 seront livrées l'an prochain). A terme, la marine prévoit d'équiper en Syracuse III toutes ses frégates de premier rang. Les frégates légères La Fayette, les avisos et les sous-marins d'attaque verront quant à eux leur système Syracuse II modernisé.
De manière générale, les équipements constituent la première priorité du budget 2009 de la Défense, puisque leurs dotations augmenteront de plus de 10 % pour s'établir à 17 milliards d'euros. « De 2009 à 2011, l'équipement sera le principal bénéficiaire de l'augmentation des ressources de la mission Défense », souligne l'Hôtel de Brienne.
Côté industriel, on reste toutefois prudent. Si, tel que présenté vendredi, le budget 2009 est dans l'ensemble plutôt bien accueilli, certains redoutent que des difficultés économiques, par exemple liées à la crise financière, n'obèrent en cours d'année les efforts aujourd'hui annoncés.
__________________________________________________

- Plus de détails sur le Budget 2009 de la Défense

Marine Nationale | Toute l’actualité de la marine française Naval Group | Actualité industrie navale de défense MBDA | Toute l'actualité du missilier européen