Divers
Bugaled Breiz : Michèle Alliot-Marie fait déclassifier les documents militaires

Actualité

Bugaled Breiz : Michèle Alliot-Marie fait déclassifier les documents militaires

Divers

Pour faire toute la lumière sur l'affaire du naufrage du chalutier breton, le ministère de la Défense a annoncé, vendredi, que l’ensemble des documents relatifs aux activités maritimes dans la zone du drame serait déclassifié. La levée du secret défense, décidée par Michèle Alliot-Marie, s’applique également aux cartes mentionnant la position exacte des sous-marins engagés dans l’exercice Aswex 04. Le Bugaled Breiz a coulé le 12 janvier 2004 dans des circonstances mystérieuses, alors qu’il naviguait au large du Cap Lizard. Cette disparition est intervenue en marge d’un double exercice militaire: Le jour même, un déploiement britannique, et le lendemain, des manœuvres impliquant des navires de l’OTAN, dont certains étaient déjà sur place la veille. L’examen de l’épave du chalutier de Loctudy avait conduit les experts à relever un « frottement métallique » sur le train de chalut, alimentant la thèse d’une traction vers le fond causée par un submersible.

Le juge de Quimper, en charge de l’enquête, ainsi que les familles des victimes, espèrent que les documents français, réclamés depuis de nombreux mois, permettront d’y voir plus clair. Il est d'ailleurs à noter que l'attente n'est pas du fait du ministre. Dans ce genre de situation, les pièces placées sous le sceau du secret défense sont transmises à une commission qui étudie la possibilité de les rendre publiques, un examen qui nécessite un certains temps. « Le juge pourra procéder à des investigations complémentaires, notamment auprès de la Marine française, pour demander si des choses ont été repérées, entendues ou vues par ses navires le jour du naufrage », explique maître Christian Bergot, avocat des familles. Ces dernières redoutent, toutefois, que les dossiers et cartes déclassifiés ne mentionnent pas la présence, le 12 janvier, d’un ou plusieurs sous-marins nucléaires anglais dans les parages. La perte du Bugaled Breiz a entraîné la mort de 5 marins pêcheurs. L'épave du chalutier, renflouée après le naufrage, est aujourd'hui conservée dans l'enceinte de la base navale de Brest.

Bugaled Breizh