Divers
Bugaled Breizh : La Grande-Bretagne va déclassifier les documents de la Royal Navy

Actualité

Bugaled Breizh : La Grande-Bretagne va déclassifier les documents de la Royal Navy

Divers

C’est une information Mer et Marine. Notre site révèle ce matin que Londres a décidé de lever le secret défense sur les journaux de bord de ses navires militaires présents au large du cap Lizard, le 15 janvier 2004. C’est là que le chalutier breton Bugaled Breizh a sombré dans des circonstances mystérieuses, avec ses cinq membres d’équipage. Cet accès aux dossiers britanniques est réclamé depuis longtemps par les familles des victimes. Au moment de la disparition, la mer était certes agitée, avec des creux de 2,5 mètres et des rafales à 60 km/h, mais pas suffisamment pour inquiéter le plus robuste bateau de pêche de Loctudy. En revanche, de nombreux bâtiments militaires convergeaient vers le secteur, en vue des manœuvres internationales prévues le lendemain (exercice Aswex 04). La soudaineté du naufrage et la présence de sous-marins a immédiatement alimenté la thèse du submersible pour expliquer le drame. Après l’examen de l’épave, remontée à la surface et conduite à Brest, le juge d’instruction avait évoqué en juillet dernier une « force exogène », suite à la découverte de traces de frottements sur la fûne bâbord, le câble immergé retenant le chalut. Le Bureau Enquête Accident, chargé des investigations techniques, a pour sa part exclu un abordage avec un navire de surface. Les familles des victimes, espèrent que les analyses microscopiques et métalliques du train de c

Bugaled Breizh