Pêche
Bugaled Breizh : Les documents britanniques blanchissent les sous-marins

Actualité

Bugaled Breizh : Les documents britanniques blanchissent les sous-marins

Pêche

Il n'y avait pas de sous-marin britannique ou néerlandais dans la zone où le chalutier breton a sombré, le 15 janvier 2004. C'est ce qu'a indiqué le procureur de Quimper, après l'étude des documents transmis à la justice française par la Royal Navy et la Marine néerlandaise. Le Dolfinj et les HMS Turbulent et Torbay ne se trouvaient pas à proximité du Bugaled Breizh lorsque celui-ci a disparu. Le premier submersible britannique était à sa base de Devonport et que le Torbay était à 100 milles du lieu du naufrage. Les Néerlandais, de leur côté, affirment que leur bâtiment était certes proche, mais au moins éloigné de 9 nautiques au moment de l'accident.
Les résultats des commission rogatoires internationales viennent conforter les conclusions du BEA Mer, qui avait avancé un accident de pêche, une version réfutée par les familles des victimes.

Bugaled Breizh