Vie Portuaire
C Rivoallon : « Pas d'impact social à la création de l'établissement unique d'Haropa »

Actualité

C Rivoallon : « Pas d'impact social à la création de l'établissement unique d'Haropa »

Vie Portuaire

Nommée à la tête du comité de préfiguration de Haropa, Catherine Rivoallon a fait un premier point d’étape le 13 juin, lors de l’Armada, sur la mission confiée par le premier Ministre. Les pistes de réflexion commencent à se faire jour. Un article d'Hervé Deiss du site Ports et Corridors

Catherine Rivoallon, préfiguratrice de Haropa, et Pascal Gabé, président du directoire du GPM de Rouen, ont fait un point d’étape sur la mission de préfiguration de Haropa le 13 juin. La préfiguratrice a commencé par expliquer que cette mission était devenue un exercice à temps plein. Depuis le 7 février, date de la nomination de Catherine Rivoallon par le premier Ministre, la préfiguratrice n’a pas perdu de temps. Déjà, au niveau juridique, la solution d’avoir un établissement public unique qui se déclinera avec trois établissements territoriaux situés au Havre, à Rouen et à Paris se dessine. Le statut de cet établissement unique devra réunir deux Grands ports maritimes et un Port autonome. « Le premier Ministre m’a demandé de lui présenter un statut juridique original tout en conservant la qualité d’établissement

Port du Havre Port de Rouen