Marine Marchande
Câbles sous-marins: Orange augmente ses capacités transatlantiques

Actualité

Câbles sous-marins: Orange augmente ses capacités transatlantiques

Marine Marchande

L'opérateur français Orange renforce sa position sur les câbles sous-marins entre la France et les Etats-Unis. D'abord avec la mise en service du câble Dunant qui relie Virginia Beach, aux Etats-Unis, à Saint-Hilaire de Riez, en Vendée. Ce câble de douze paires de fibre optique, offrant une vitesse de transfert de 30 térabits/seconde a été financé par Google. Orange a, pour sa part, réalisé l'atterrissement du câble dont les travaux se sont terminés en mars 2020. A ce titre, l'opérateur bénéficie de deux paires de fibres optique du câble, qui affiche des performances trois fois supérieures à la génération précédente.

Orange vient également de signer un partenariat pour le câble Amitié, dont le consortium est constitué par Facebook, Microsoft, Aqua Comms et Vodafone. Il va relier le Massachusetts, sur la côte Est des Etats-Unis, à Le Porge (à côté de Bordeaux) et Bude, au Royaume-Uni. Devant être mis en service début 2022, Amitié est un câble de 16 paires de fibres de 23 terabits/seconde. Là aussi, Orange est responsable de l'atterrissage du méga-câble en France et disposera de deux paires de fibres. A cette occasion, de nouveaux datacenters vont être implantés dans la région bordelaise et Orange mettra en place les liaisons terrestres des deux câbles vers la station d'atterrissement de Bordeaux puis vers Paris et Lyon. 

Ces deux câbles auront une capacité supérieure à celle de tous les systèmes existants en service sur le front transatlantique et ils pourront évoluer au même rythme que les futures générations de transmission optique. Grace à eux, Orange va disposer d'une capacité de 100 terabits/seconde soit 15 millions de films HD téléchargés simultanément.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

Câbles sous-marins | Actualité des câbliers fibre optique