Vie Portuaire
Caen : Le trafic du port a baissé de 11% l'an dernier

Actualité

Caen : Le trafic du port a baissé de 11% l'an dernier

Vie Portuaire

L'année 2009 s'est soldée par une baisse d'activité de 11.12% pour le port de commerce de Caen. En tout, 3.25 millions de tonnes de marchandises ont été traitées, contre 3.66 Mt en 2008 et 3.95 Mt en 2007. Ainsi, Caen revient à son niveau de 2003 dans un contexte économique difficile. L'activité transmanche a enregistré une baisse de 5.6% l'an dernier, soit 2.85 millions de tonnes. Le trafic passagers passe, quant à lui, sous la barre symbolique du million, à 982.446 passagers (-4.25%).
Mais le secteur le plus touché reste le port amont qui, avec seulement 403.277 tonnes traitées en 2008, affiche une chute de 37.05%. Il enregistre sont plus mauvais score depuis 50 ans, nettement plus mauvais que le dernier niveau bas, atteint en 1997 (604.000 tonnes). Les trafics traditionnels ont tous été touchés. Les bois exotiques se sont effondrés (-61%), les céréales ont plongé de 35%, alors que les engrais ont baissé de 52% et la ferraille de 20%. Seuls deux segments s'en sont plutôt bien sortis en 2009. Après un important déstockage en 2008, les bois du nord ont fait un bond de 48%, retrouvant leur niveau de 2007. On notera aussi que Caen a profité des importants besoins en sel liés au déneigement des routes cet hiver. Ainsi, 40.000 tonnes de sel ont été importées.

Les travaux menés en 2009

Malgré le mauvais résultat global, la CCI de Caen, qui gère le port, estime que, « malgré tout, la place portuaire a su s'adapter en réalisant les efforts qui s'imposaient et n'en est que mieux armée pour rebondir en 2010 ». L'an dernier, plusieurs chantiers importants sont été menés. Les terminaux de Blainville et d'Hérouville ont, ainsi, été sécurisés, avec clôtures, contrôle d'accès, vidéosurveillance ou encore poste de garde. Le quai de Calix a, quant à lui, été réactivé. Une grue de 10/20 tonnes, auparavant à Blainville, y a été transférée. Le site a, dans le même temps, été sécurisé, ce qui permet aux clients du port de bénéficier de 3.5 hectares de terre-pleins. La CCI a également procédé à la réhabilitation du bâtiment K7. Le chantier, d'un coût de 4 millions d'euros, a porté sur la rénovation du clos et couvert du bâtiment (14.175 m2), qui a été raccordé aux réseaux, notamment EDF et GDF. Parmi les autres travaux réalisés l'an dernier, on retiendra par exemple la construction d'un auvent pour piétons au terminal ferry d'Ouistreham, ainsi que la rénovation du bâtiment V1D2.